Archives TC Media L'école Sainte-Bibiane.

Les élèves de l’école Sainte-Bibiane resteront dans leur établissement jusqu’à la fin de l’année scolaire. C’est la décision prise, mardi, par la commission scolaire de Montréal (CSDM), à la suite des conclusions de l’enquête de la direction de la santé publique (DSP).

«Le constat que tire la DSP est clair: pas de transfert urgent pour les occupants de l’école», indique la présidente de la CSDM, Catherine Harel-Bourdon.

Rappelons que la fermeture de l’école Sainte-Bibiane avait fait grand bruit en novembre dernier. La CSDM avait annoncé le transfert des élèves en urgence, avant de revenir sur sa décision.

Après une étude menée en collaboration avec le Centre de santé et de services sociaux Lucille-Teasdale en février et mars dernier, la DSP recommande à la CSDM d’ouvrir les fenêtres plus fréquemment et de nettoyer régulièrement les surfaces afin de minimiser la poussière.

«Les actions menées et prévues par la CSDM, ainsi que la possibilité d’ouvrir les fenêtres avec l’arrivée du printemps devraient permettre d’améliorer la situation», pense Mme Harel-Bourdon.

«D’importants travaux de réfection de la maçonnerie et d’imperméabilisation de la fondation devront également être réalisés, pour rendre l’environnement plus sain et sécuritaire à Sainte-Bibiane», ajoute le commissaire scolaire de Rosemont, Jean-Denis Dufort.

Conclusions de la DSP
Plusieurs questionnaires de santé ont été envoyés aux employés de l’école Sainte-Bibiane.

Sur les 44 salariés, 29 ont répondu. Il s’avère que 21 d’entre eux présentent un ou plusieurs symptômes potentiellement liés à la qualité de l’air à l’intérieur de l’école. Les facteurs les plus souvent identifiés sont la poussière, une température trop élevée et la sécheresse de l’air en hiver.

L’enquête ciblait en priorité le personnel, mais l’infirmière scolaire a également fait le point sur la santé des enfants. Elle a ciblé 37 élèves potentiellement concernés, en se basant sur le registre des absences et l’information fournie par les enseignants ou les parents.

Au total, 29 questionnaires ont été remplis. Les résultats démontrent que 24 élèves ont également un ou plusieurs symptômes potentiellement liés à la qualité de l’air à l’intérieur de l’école. Il s’agit notamment d’infections des voies respiratoires supérieures, de problèmes nasaux et d’asthme.

Les quelque 270 élèves de Sainte-Bibiane seront transférés à la prochaine rentrée dans les anciens locaux de l’école Sans-Frontières.

Cependant, plusieurs investigations concernant la qualité de l’air avaient aussi été menées dans cet établissement, en 2012. La DSP a donc de nouveau sondé le personnel et estime que la CSDM doit poursuivre les travaux de réfection dans l’ancienne partie du bâtiment, pour accueillir les élèves de Sainte-Bibiane.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!