Dans le cadre de la campagne électorale fédérale, TC Media interpelle les candidats des circonscriptions montréalaises sur des enjeux locaux. Cette semaine, les candidats expliquent les actions qu’ils entendent mettre en place dans Rosemont-La Petite-Patrie en matière d’économie et d’emploi.

A-Bloc québécoisClaude André, Bloc québécois
Pour favoriser l’emploi dans Rosemont–La Petite-Patrie nous devons mettre en œuvre des politiques venant en aide aux PME. Je désire éliminer la paperasse exigée aux PME en proposant qu’elles ne fassent dorénavant affaire qu’avec une seule administration fiscale, le Québec. Je propose de mettre en œuvre un programme pour soutenir les entreprises qui sont en processus de démarrage ou d’expansion. Un volet de ce programme sera destiné aux commerces de proximité, qui favorisent l’emploi local et le sentiment communautaire.
Nous devons également protéger les travailleurs qui perdent leur emploi. Les partis du Bloc canadien sont unanimes sur un point; ils pigent allègrement dans la caisse d’assurance-emploi pour équilibrer leur budget. À ce jour, ce sont 59 milliards de dollars que les partis fédéraux ont retiré à la caisse. Cela est inacceptable, cet argent appartient aux travailleurs et je ferai le nécessaire pour m’assurer que l’assurance-emploi soit une véritable assurance.

A-Alexandre Boulerice4Alexandre Boulerice, Nouveau Parti démocratique
Plus de 80% des nouveaux emplois sont créés par des PME alors le NPD va aider les petites entreprises directement en faisant passer de 11% à 9% leur taux d’imposition. Aussi, le NPD s’engage à créer un crédit d’impôt à l’innovation afin d’encourager les investissements dans la création, la machinerie et l’équipement. Il y a beaucoup moins d’emploi pour les jeunes depuis l’arrivée au pouvoir de Stephen Harper, et le nombre de jeunes au chômage a presque triplé depuis un an – nous devons renverser cette tendance et le NPD a un plan concret pour le faire. Ce plan du NPD va aider 40 000 jeunes à obtenir un emploi, un stage rémunéré ou un poste en alternance travail-études, en partenariat avec l’industrie, les PME, les ONG et l’administration publique. Ces mesures concrètes favoriseront la croissance économique et la création d’emplois dans Rosemont-La-Petite-Patrie, en plus d’aider la classe moyenne.

A-Nadine MedawarNadine Medawar, Parti libéral du Canada
Notre plan créera des emplois grâce à un investissement historique dans les infrastructures de 60 milliards de dollars sur les dix prochaines années. Proportionnellement, ceci représente 6 M$ par année à investir dans Rosemont–La Petite-Patrie afin de réaliser les projets qui répondent aux besoins locaux. L’équipe Trudeau investira aussi 750 M$ par année dans les formations professionnelles et l’acquisition des compétences. Nous aiderons les Rosemontois à acquérir les compétences dont ils ont besoin pour pouvoir décrocher et conserver un emploi bien payé et tourné vers l’avenir. De plus, un gouvernement libéral investira 1,3 milliard de dollars sur trois ans – soit treize fois plus que ce que le NPD propose – pour créer pour les jeunes 40 000 emplois par an, 5000 nouveaux emplois verts, et des stages spécialisés pour les étudiants. Un gouvernement libéral améliorera également le système d’assurance-emploi avec des actions concrètes que vous pouvez lire sur changerensemble.ca.

 

A-Sameer MuldeenSameer Muldeen, Parti vert du Canada
Les Canadiens propriétaires de PME sont les moteurs de notre économie. En tant que candidat Vert, je m’engage à défaire les lois qui entravent leur développement et prospérité. De plus, notre système de taxation, devenu trop complexe, est truffé d’exemption et bénéficie uniquement aux groupes d’intérêts fortunés et aux grandes sociétés. Le parti Vert propose une refonte du système fiscal pour qu’il soit réduit, équitable et simplifié. Contrairement aux autres partis, le PVC veut redonner le pouvoir économique aux élus rosemontois, mieux placés pour déterminer leurs priorités. Notre programme propose de transférer 1 point de pourcentage de la TPS, soit 6,4 milliards, directement aux municipalités. Le PVC sait aussi que seule une main-d’œuvre innovante et productive peut créer des emplois écologiques et durables. Je m’engage à ce que vous ayez accès gratuitement aux formations de compétences qui vous permettront d’y arriver.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!