Isabelle Bergeron/TC Media la sécurisation de la rue Viau est toujours en attente.

Depuis 2012, un groupe de citoyens de Rosemont se mobilisent pour obtenir la sécurisation de la rue Viau. Ils pointent du doigt la vitesse, le trafic, et un manque de signalisation. Mais les mesures se font attendre, car l’arrondissement et à la ville-centre se renvoient continuellement la responsabilité du dossier.

Les résidents de la rue Viau, entre la rue Saint-Zotique et le boulevard Rosemont, plaident activement pour une plus grande «sécurité des gens qui se stationnent et circulent à pied» sur le tronçon, indique Maurice Gauthier, porte-parole du comité.

Ils demandent que la vitesse passe de 50 km/h à 40 km/h et que des solutions soient trouvées pour fluidifier le trafic aux heures de pointe. Ils attendent également une meilleure signalisation pour sensibiliser les automobilistes à l’étroitesse de la rue.

Chicane politique
La rue Viau est inscrite au réseau artériel de la Ville de Montréal et se place donc sous juridiction de l’administration centrale.

Sur le fond, tous les élus – autant de la ville-centre que de l’arrondissement – s’accordent sur la nécessité d’agir, mais sur la forme, la discorde ne cesse de s’afficher entre les élus de l’Équipe Coderre et de Projet Montréal.

«On se fait barouetter et dire des choses, d’un côté comme de l’autre», dénonce Martine Vigneault, également membre du comité de citoyens.

Elle s’est présentée au dernier conseil d’arrondissement pour demander si l’administration locale comptait demander une étude de circulation, nécessaire à l’étude du dossier au ministère des Transports du Québec.

«C’est la responsabilité d’Aref Salem [responsable du transport au comité exécutif de Montréal] de le faire», a répondu le conseiller du district, Guillaume Lavoie, membre de Projet Montréal.

«L’arrondissement peut, de son propre chef, demander une étude de circulation. Mais, cela n’a pas encore été fait. Si cette étude était concluante, l’arrondissement pourrait abaisser la vitesse», a rétorqué Marc-André Gadoury, élu de l’opposition.

«Quand nous avons abaissé la vitesse sur nos rues à 30 km/h, nous n’avons pas fait d’étude de circulation. Nous avons pris la décision. Nous avons donc demandé à la Ville de Montréal de faire la même chose. [Or], elle nous demande de dépenser des fonds publics avec des ingénieurs pour que l’on puisse faire une étude de circulation plutôt que de prendre la décision», a ajouté le maire, François Croteau.

Débat stérile
Agacé, le conseiller de Saint-Édouard, François Limoges, n’a pas mâché ses mots.

«Ça ne prend pas un doctorat en métaphysique pour voir qu’en ce moment à Montréal, il y a deux équipes: celle de Denis Coderre et celle de Projet Montréal. La personne qui ménage tout le monde: la chèvre, le chou, la brouette, l’âne et la cigogne, c’est l’équipe de M. Coderre qui invente des trottoirs de 70 cm sur le Plateau Mont-Royal, qui est prête à inventer n’importe quelle contorsion pour plaire et qui n’a pas le courage d’abaisser la vitesse à 40 km/h. La demande a été faite et elle est claire. Le comité exécutif peut le faire dès demain matin et ce n’est pas à nous de recevoir des accusations», a-t-il lâché.

De son côté, la ville-centre estime être dans son droit et attend un geste de la part de l’administration rosemontoise.

«L’arrondissement doit répondre à ses citoyens, prendre ses responsabilités et réaliser une étude de circulation afin d’analyser la mobilité et la fluidité dans ce secteur», a transmis M. Salem dans un courriel à TC Media.

La ville-centre a tout de même entrepris une première action le 7 décembre.

«Afin de répondre aux besoins exprimés par les citoyens, Marc-André Gadoury et moi-même avons pris les rênes de ce dossier qui stagnait en arrondissement. Ainsi, la programmation des feux de circulation a été modifiée afin de sécuriser les traverses pour piétons aux intersections de la rue Viau, au sud de Saint-Zotique», a ajouté M. Salem.

Le feu vert en direction nord a notamment été prolongé permettant de réduire la congestion à l’intersection des rues Beaubien et Viau. Un premier geste salué par le comité de citoyens qui espère maintenant qu’une étude de circulation sera bel et bien réalisée.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!