Collaboration spéciale Plusieurs panneaux pour dénoncer la pauvreté ont été planté au parc Molson par des membres de Halte La Ressource.

Halte La Ressource a décidé de braver l’interdit en installant plusieurs affiches dénonçant la pauvreté au parc Molson, le 15 décembre. L’arrondissement a indiqué ne pas avoir été mis au courant, mais n’entend pas sanctionner l’organisme.

Plusieurs banderoles ont été accrochées par des membres de l’organisme aux arbres et trois panneaux ont été plantés dans un parterre de fleurs en jachère.

Dessus, on pouvait lire des slogans tels «La pauvreté, les inégalités, les préjugés, ça va faire».

«On trouve que l’on ne parle pas assez de la lutte à la pauvreté», estime Marie-Pier Riendeau, organisatrice communautaire.

Le mois de décembre regorge pourtant de campagnes publicitaires pour dénoncer la pauvreté ou de guignolées. «On ne nie pas l’importance d’en parler, mais on ne va pas plus loin. [Et surtout], on n’en parle pas le reste de l’année», ajoute-t-elle.

Ces affiches sont utilisées depuis trois ans comme carte de Noël, dans le cadre de la campagne «Pour une société juste», lancée par le Collectif pour un Québec sans pauvreté.

«Le Collectif agit pour ramener un discours politique, car la pauvreté est le fruit de décisions d’ordre économique», souligne Serge Petitclerc, le porte-parole.

Ces affiches sont envoyées, chaque année, à des organisations, regroupements, associations et collectifs à travers la province.
Cette année, plus de 60 000 de ces cartes de Noël ont été distribuées aux citoyens.

Quant au caractère illégal de l’action menée par Halte La Ressource, l’arrondissement affirme ne pas avoir été au courant et rappelle qu’il est «interdit d’afficher sur le domaine public, sauf en campagne électorale.»

Pour autant, l’arrondissement n’entend pas émettre de sanction, sauf en cas de récidive.

«Nous n’avons rien brisé et cela s’enlève bien», pense pour sa part Mme Riendeau qui assume le geste de son organisme.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!