Photo collaboration spéciale De gauche à droite : Jean Nolet (Coop carbone), Bertrand Fouss (Solon), François Croteau et Nancy Neamtan (Chantier de l’économie sociale).

L’arrondissement de Rosemont–La Petite Patrie a décidé de soutenir une étude de faisabilité pour l’installation d’un réseau de géothermie collective dans l’une de ses ruelles vertes. Il pourrait servir au chauffage résidentiel.

L’idée est partie des citoyens de la ruelle située entre les rues de Bordeaux et Chabot, au niveau de Bellechasse. Aujourd’hui, elle est portée par Solon, une entreprise d’économie sociale.

Si l’étude de faisabilité est concluante, un puits géothermique souterrain et des tuyaux horizontaux qui transfèrent la chaleur vers les maisons adjacentes seraient installés. Une centaine de bâtiments seront alors concernés et pourront bénéficier de ce système de chauffage.

Pour obtenir une aide financière de la Fédération canadienne des municipalités (FCM), Solon devait d’abord avoir le soutien d’un acteur local: l’arrondissement. «Nous avons décidé de contribuer à hauteur de 10 000$, car le projet présente un énorme potentiel d’innovation», a souligné François Croteau, le maire. Le coût total de l’étude est de 100 000$.

Écologique et économique

Des avantages environnementaux sont mis de l’avant. « Ce système de chauffage permettrait de réduire les émissions de gaz à effet de serre. Il faut savoir que chaque année, 1,3 million de tonnes de dioxyde de carbone sont produits rien que sur l’île de Montréal pour chauffer les logements», a détaillé M. Fouss, cofondateur et directeur général de Solon.

Le but est aussi de proposer un prix énergétique moins élevé que ce que les citoyens paient actuellement.

Ils se montrent en tout cas enchantés par cette nouvelle. Pascal Sanchez, qui vit dans cette ruelle depuis six ans, parle d’un projet «audacieux et ambitieux».

Mais, toutes les maisons ne pourront pas aisément se raccorder à ce réseau. «Il est certain que ce sera plus facile pour les bâtisses qui se chauffent au gaz et au mazout», a précisé M. Fouss.

Le projet a également les soutiens de Coop Carbone et du Chantier de l’économie sociale, et attend désormais le déblocage de fonds de la FCM qui s’est déjà dite intéressée.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!