Deposit photos L'arrondissement doit faire face à de plus en plus de demandes de permis de construire

Malgré le mécontentement de certains citoyens de Rosemont-La Petite-Patrie sur les retards pour obtenir un permis de construire, l’arrondissement estime avoir amélioré la situation devant une demande qui ne cesse d’augmenter.

Face à l’impatience de certains citoyens concernant la lenteur des procédures pour l’obtention d’un permis de construire, l’arrondissement s’était engagé, l’an dernier, à s’occuper du problème.

Un an plus tard, des mesures ont bien été mises en place. Parmi elles, l’allégement de la procédure pour certains types de permis de moindre envergure ou encore la création d’un guichet unique désormais ouvert le mercredi.

Pourtant, selon les derniers chiffres publiés par l’arrondissement, 343 demandes de permis sont toujours en attentes d’être traitées au 20 mai. Soit 45 de plus qu’au 1er janvier 2015.

Le maire de l’arrondissement, François Croteau se justifie.

« La demande est extrêmement forte depuis l’année dernière et certains des permis demandés sont complexes et nécessitent une longue procédure légale qui peut aller de 3 à 6 mois. C’est un délai qui est incompressible ».

Toujours plus de demandes

Pour les dossiers plus simples, l’arrondissement assure que l’attente pour prendre un rendez-vous est passée de 12 semaines en 2015 à 0 en 2016.

Et d’ajouter, « aujourd’hui, un permis de construire est délivré en moins de deux semaines pour 75% des demandes et dans la journée pour 50% d’entre elles ».

Un délai qui risque pourtant de s’allonger avec la période estivale qui se profile. C’est la période idéale pour entreprendre des travaux. Entre les mois de mai et septembre, la demande explose chaque année. L’année dernière, 1075 demandes ont été déposées en quatre mois et demi contre 2118 sur toute l’année.

Pour faire face à cet afflux de demandes de permis de construire et de rénovation, l’arrondissement annonce l’embauche de deux nouvelles personnes ainsi que le renfort des étudiants pendant leurs vacances.

 

  • Admissibilité

Seules les demandes de permis contenant l’ensemble des documents et plans requis seront étudiées.

  • Tarification 2016

Étude d’une demande de permis de transformation : 8,90 $ par tranche de 1000 $ de travaux.

  • Information complémentaire

Les travaux d’électricité et de chauffage électrique ou au gaz naturel relèvent de la Régie du bâtiment du Québec.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!