FELIX O.J. FOURNIER/TC MEDIA C’est au parc Père Marquette que les élus François W. Croteau, François Limoges, Françoise David et Alexandre Boulerice ont dévoilé les mesures d’apaisement aux abords du parc.

Une série de mesures d’apaisement de la circulation seront progressivement mises en place près du parc Père-Marquette dans l’arrondissement de Rosemont–La Petite-Patrie afin de sécuriser davantage les déplacements à pied et à vélo des citoyens.

L’arrondissement lancera une étude de circulation dès septembre dans l’objectif de mettre en place des mesures d’apaisement à l’été 2017, entre autres, par l’entremise du marquage au sol et de l’ajout de signalisation.

Les élus sont d’avis que cette étude permettra aussi de justifier l’installation d’un feu à l’angle de la rue Garnier et du boulevard Rosemont. L’étude analysera aussi divers scénarios de modification du sens de la circulation sur des rues résidentielles du secteur.

«L’objectif est de sécuriser les déplacements entre les deux sections du parc Père-Marquette qui sont séparées par le boulevard Rosemont, améliorer la sécurité des déplacements des étudiants vers l’école Père-Marquette et réduire la vitesse»

-François Limoges, conseiller d’arrondissement.

De plus, des consultations publiques se tiendront cet automne afin de permettre aux intervenants de mieux comprendre les besoins du quartier.

Changements

Comme dans les autres artères de l’arrondissement, la vitesse sera bientôt limitée à 40 km/h sur la rue Papineau, et à 30 km/h aux abords du parc Père-Marquette sur le boulevard Rosemont.

«Ça va être un gros changement de culture, mais il faut s’éduquer à ce genre de chose pour améliorer la vie des résidents», indique la députée de Gouin, Françoise David.

Le boulevard Rosemont, qui coupe le parc en deux, fait courir de nombreux risques pour l’ensemble des usagers, en particulier les piétons, les personnes à mobilité réduite et les cyclistes.

«Il y a énormément de problèmes de sécurité générés par ce boulevard, mais aussi par le passage des camions sur la rue des Carrières», reconnaît le maire François Croteau.

Depuis plusieurs années, les citoyens qui habitent le secteur au sud du boulevard Rosemont et le Conseil d’établissement de l’école Père-Marquette font des demandes afin de sécuriser l’ensemble du secteur.

Faciliter le passage

Le député néo-démocrate de Rosemont–La Petite-Patrie, Alexandre Boulerice, estime que près de 500 personnes traversent illégalement le chemin de fer du Canadien Pacifique (CP) pour se rendre à la station de métro Rosemont.

«C’est une cicatrice urbaine qui sépare deux quartiers», illustre le député qui entend résoudre le manque de passage à niveau en continuant de faire pression du gouvernement fédéral.

Déplorant l’approche répressive du CP, qui donne des amendes de plus de 140$ aux piétons qui traversent la voie ferrée, le député prévoit aussi continuer à faire pression auprès de la société de chemin de fer.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!