François Lemieux/TC Media

Sears Canada a annoncé jeudi qu’elle a demandé à la Cour supérieure de justice de l’Ontario de se placer, ainsi que certaines de ses filiales, sous la protection de la Loi sur les arrangements avec les créanciers des compagnies (LACC), dans le but de poursuivre sa restructuration. Cette ordonnance lui a été accordée par le tribunal.

La compagnie a précisé dans un communiqué que «les pressions continues sur les liquidités auxquelles la Société fait face ainsi que les anciennes composantes de ses activités l’empêchent de faire progresser davantage ses efforts et de restructurer ses actifs et ses entreprises de longue date en dehors d’une instance en vertu de la LACC.»

Sears souhaite se dégager de cette protection «dès que possible en 2017», en terminant sa restructuration rapidement.

La fermeture d’une soixantaine de magasins est prévue au pays. Au Québec, ces fermetures touchent les magasins de Hull, Chicoutimi, Saint-Georges-de-Beauce, Alma, Drummondville (Grands magasins Sears), ceux de Rimouski et Rouyn-Noranda (magasins d’électroménagers et de matelas), de Saint-Eustache, Sorel et Montréal-Place Vertu (magasins de liquidation) et de Saint-Bruno, Laval, Sainte-Foy et Québec (Sears Décor). Les dates de fermeture ne sont pas encore connues.

Deux mille neuf cent postes seront éliminés, dans l’ensemble du réseau de vente et au siège social de Toronto.

 

Aussi dans Actualités :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!