Ottawa va créer 10 000 stages rémunérés au cours des quatre prochaines années grâce à un investissement de 73 M$ consacré au Programme d’apprentissage intégré en milieu de travail. La ministre fédérale du Travail, Patty Hajdu, a profité de son passage au siège social d’Air Canada, à l’aéroport Montréal-Trudeau, pour rencontrer les étudiants qui forment la première cohorte de ce projet.

Près d’une cinquantaine d’étudiants ont d’ores et déjà été accueillis dans le cadre du programme au sein de la compagnie aérienne.

«Cela nous permet de nous former sur de vrais avions avec un accès aux plus récentes technologies. Nous devons respecter les procédures et travailler en équipe», a précisé l’étudiant en techniques de maintenance d’aéronefs à l’École nationale d’aérotechnique de Saint-Hubert, Rafael Lavoie.

Le finissant, qui avait surtout travaillé en petite aviation auparavant, est enthousiaste à propos de son expérience qui lui permet de toucher autant à l’avionique qu’à la mécanique depuis juin. Résident d’Ahunstic-Cartierville, il espère d’ailleurs être engagé chez Air Canada à la fin de son stage.

«Lorsqu’ils ont accès à de la formation pratique, ils acquièrent l’expérience dont ils ont besoin pour réussir. Notre plan de l’innovation et des compétences met les Canadiens talentueux et créatifs au cœur d’une économie de l’avenir plus novatrice», a déclaré Mme Hajdu, le 29 août.

Développer une expertise
L’annonce du financement était organisée au nom du Conseil canadien de l’aviation et de l’aérospatiale. Ce partenaire du gouvernement, qui aide à assurer que l’industrie de l’aviation et de l’aérospatiale aient suffisamment de travailleurs qualifiés, recevra 4,8 M$.

«Ce programme jette des bases solides pour résoudre la pénurie actuelle de main-d’oeuvre et pour répondre aux besoins futurs de l’industrie», a souligné le directeur général du Conseil, Robert Donald.

Plus de 1 000 stages devraient être créés grâce à ce partenariat spécifique.

«En tant que plus grand employeur au pays dans le secteur de l’aviation, Air Canada appuie des initiatives comme celle-ci qui aident à développer l’expertise nationale dans l’entretien des avions», a indiqué le premier vice-président exploitation du transporteur, Richard Steer.

L’entreprise prévoit accueillir environ 300 étudiants au cours des prochaines années.

Les différents acteurs de l’aéronautique ont pour objectif de former des techniciens de plus en plus polyvalents, qui pourraient même éventuellement devenir cadres.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!