Isabelle Bergeron/TC Media Christine St-Pierre, dont la circonscription englobe une partie des arrondissements Saint-Laurent et Ahunstic-Cartierville, souhaite poursuivre les efforts entrepris en santé et en éducation par son gouvernement.

La députée de l’Acadie et ministre des Relations internationales, Christine St-Pierre, retient du bilan de son gouvernement les investissements dont a bénéficié sa circonscription. Elle prévoit qu’ils se poursuivent en cette année d’élections provinciales qui commence.

«Pour la première fois, le ministre de l’Éducation a visité les trois cégeps de mon territoire, qui ont bénéficié d’investissements majeurs pour la mise aux normes des bâtiments», souligne Mme St-Pierre.

Le Musée des maîtres et artisans du Québec a également obtenu plus de 300 000 $ pour le renouvellement de son exposition permanente. «Nous avons travaillé fort pour protéger la réserve muséale et il était temps de s’atteler aux collections présentées, habituellement changées tous les sept ans», précise la députée.

Elle souligne également les montants accordés à deux infrastructures sportives de la circonscription voisine de Saint-Laurent. Le Complexe sportif a été appuyé par Québec à hauteur de 11,8 M$, tandis que l’aréna Raymond-Bourque a obtenu 1 M$ pour ses travaux de réfrigération.

«Je retiens aussi le départ de mon ami Stéphane Dion ainsi que l’élection de Mme Lambropoulos, confie-t-elle. J’apprécie qu’une femme jeune ait obtenu le poste.»

De manière générale, pour conclure 2017, elle note que les soins de santé ont beaucoup progressé depuis son premier mandat, il y a 10 ans. «Je continuerai cependant de travailler fort avec le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, pour la réouverture d’une clinique, soutient Mme St-Pierre. La fermeture de celle de Salaberry est le point négatif de l’année.»

2018
«Je suis optimiste grâce à l’équilibre budgétaire qui a été atteint, indique la députée. Nous allons pouvoir faire des investissements pour la qualité des services.»

Avec la volonté de la mairesse de Montréal, Valérie Plante, de s’attaquer à la mobilité et le début de la construction du Réseau électrique métropolitain, 2018 devrait être une année pour les transports en commun selon elle.

Elle voit également d’un très bon œil la création d’une table des élus dans Ahunstic-Cartierville, une initiative de la députée de Crémazie, Marie Montpetit. «Cela permet d’identifier ensemble des défis, puis de les traiter chacun dans nos juridictions respectives», précise Mme St-Pierre.

En novembre se tiendront les élections provinciales, pour lesquels la ministre des Relations internationales et de la Francophonie est déjà candidate sous la bannière du Parti libéral du Québec (PLQ). Ne comptant pas s’appuyer uniquement sur son bilan, elle mettra de l’avant les perspectives de sa formation politique, qui souhaite poursuivre la modernisation du Québec avec à sa tête Philippe Couillard.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!