Même si des parents d’élèves ont signifié leur ras-le-bol à l’arrondissement de Saint-Laurent à plusieurs reprises pour améliorer la sécurité aux abords de l’école au Trésor-du-Boisé, leurs demandes restent vaines. Ils souhaitent qu’une traverse piétonne avec feu de circulation soit aménagée sur le boulevard Cavendish.

L’école, située sur la rue Claude-Henri-Grignon, accueille plus de 600 enfants des quartiers Bois-Franc et Nouveau Saint-Laurent. Près de la moitié d’entre eux habitent de l’autre côté de Cavendish. Le boulevard peut seulement être traversé à la hauteur de la rue des Outardes, au nord, ou de l’avenue Ernest-Hemingway, au sud, mais pas en face de l’école.

Dans une lettre adressée au maire de Saint-Laurent, le président du conseil d’établissement, François Laflamme, a répertorié les accidents survenus depuis l’ouverture de l’école, en 2015.

En janvier, une auto s’était retrouvée dans la cour, sans faire de blessés. Plusieurs collisions mineures, qui n’ont pas été rapportées au Service de police de la Ville de Montréal (SPVM), sont également mentionnées. Au printemps, deux élèves auraient été happés par des automobilistes sur la traverse piétonne de la rue Claude-Henri-Grignon, tandis qu’un cycliste a été percuté le mois dernier sur Cavendish.

La direction de l’école a quant à elle profité de l’Halloween pour installer une traverse temporaire et attirer l’attention des usagers de la route, alors que certains étaient déguisés en feu de circulation et en cône orange.

Recommandations
«L’ajout d’une traverse est la solution recommandée par le SPVM», explique M. Laflamme, père de deux enfants qui fréquentent l’établissement primaire, à la suite de nombreuses réunions sur le sujet, dont la dernière, le 12 octobre, avec des policiers du poste de quartier 7.

Mais cette option a été écartée à la suite d’une étude d’achalandage dans le secteur. «Le SPVM a soulevé cette idée en début d’année, afin qu’on l’évalue, précise le commandant Miguël Alston. Il y a eu des comptages de la part de l’arrondissement au printemps et on ne peut pas y donner suite.»

D’autres actions ont cependant été entreprises, comme l’abaissement de la limitation de vitesse à 30 km/h sur Cavendish et la construction d’un trottoir à l’ouest de l’école cet été.

«La limitation n’est pas annoncée à l’avance et le panneau en direction nord est masqué par les arbres, conteste M. Laflamme. Les 30 km/h ne sont pas respectés.»

Les données de détection de vitesse du SPVM confirment ces dires, alors que la vitesse moyenne enregistrée sur le boulevard était de 37 km/h pour les 1 300 véhicules contrôlés le 2 novembre au matin. Néanmoins, des constats d’infractions ont été remis uniquement aux automobilistes qui ont dépassé les 50 km/h.

Suivi
«Nous accompagnons l’école depuis bien avant son ouverture, souligne le maire Alan DeSousa. Nous voulons nous assurer que toutes les options sont valables.»

L’arrondissement assure notamment le suivi d’un projet de la ville-centre qui prévoit l’ajout d’une clôture sur le terre-plein central de Cavendish. Cela forcerait les écoliers et leurs parents à effectuer un détour d’environ 500 mètres pour traverser l’artère.

Une rencontre aura lieu la semaine prochaine entre l’arrondissement et le SPVM pour évaluer d’autres options afin d’assurer la sécurité des élèves.

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus