Collaboration spéciale/Arrondissement de Saint-Laurent

Après que le gouvernement ait décidé de créer une société chargée de construire à travers le Canada des logements pour les ouvriers participant à l’effort de guerre, Wartime Housing Limited, la construction de 248 maisons individuelles débute en 1942 à Saint-Laurent.

Dans une des premières banlieues de la ville, le quartier Norvick voit le jour à proximité des usines aéronautiques Noorduyn Aviation Ltd et Vickers, dont il tient son nom. Il se démarque par sa forme circulaire, entre le boulevard Henri-Bourassa, l’avenue O’Brien, les rues Poirier et Grenet.

Ces maisons identiques, avec une petite cour arrière, devaient être démolies après la Seconde Guerre mondiale, mais le gouvernement a préféré les vendre aux familles qui les ont habitées.

Aussi dans Actualités :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!