lp-615-r-vsl-keller2

Une dame est décédée dans l’incendie accidentel de son logement en sous-sol, sur le boulevard Keller, le 1er janvier. (Félix O.J. Fournier/TC Media)

Une personne a perdu la vie dans un des trois incendies qui ont ravagé des résidences de Saint-Laurent depuis le début de l’année. Les plus récents sont survenus ce week-end, sur les rues Tétreault et Tassé.

Une dame de 73 ans habitant dans le duplex du boulevard Keller a succombé à ses blessures après avoir été transportée en centre hospitalier pour des brûlures.

«Le feu du 1er janvier est resté confiné dans son logement situé au sous-sol et les pompiers ont maîtrisé les flammes en une heure», indique la relationniste du Service de sécurité incendie de Montréal (SIM), Josée Gosselin.

L’enquête policière a conclu que la cause du sinistre serait accidentelle, possiblement liée à un article de fumeur.

Les dommages sont évalués à 20 000 $ pour la bâtisse construite dans les années 1960.

Évacuations

lp-615-vsl-tasse1

Le feu qui a pris dans le hangar arrière d’un immeuble de la rue Tassé a jeté une famille à la rue, le 8 janvier. (Félix O.J. Fournier/TC Media)


Dimanche, un autre incendie a pris naissance dans le hangar arrière d’un bâtiment résidentiel de trois étages situé à l’angle des rues Tassé et Crevier, vers 5h30. Le feu a été maîtrisé un peu plus d’une heure après.

Les paramédics ont été appelés pour soigner une dame qui a chuté, mais elle a refusé le transport à l’hôpital, selon Urgences-santé.

«Nous sommes venus en aide à une famille de trois adultes et trois enfants, qui est maintenant hébergée dans un hôtel et a reçu des vêtements neufs», précise le chargé de communications de la Croix-Rouge, Carl Boisvert.

Quelques heures plus tard, vers midi, le feu a pris naissance dans le sous-sol d’une maison unifamiliale de deux étages en rénovation sur la rue Tétrault. Les pompiers sont venus à bout des flammes en 30 minutes. Les lieux étaient inoccupés, donc aucune aide de la Croix-Rouge n’a été nécessaire.

Les causes de ces deux incendies n’étaient pas encore connues au moment de mettre sous presse.

Précautions
Le maire Alan DeSousa tient à rappeler aux résidents l’importance de prendre certaines précautions pour assurer leur sécurité.

«Il est primordial que chaque logement soit muni d’un avertisseur de fumée fonctionnel, le moyen le plus efficace et le plus économique pour alerter les occupants d’une résidence de la présence de fumée au début d’un incendie», fait-il savoir.

M. DeSousa n’hésite pas à donner quelques conseils, croyant fermement que l’avertisseur de fumée peut sauver des vies.

«J’invite également les familles à préparer un plan d’évacuation en cas d’incendie, avec les sorties de secours et le point de rassemblement situé à l’extérieur, en faisant participer les enfants notamment», ajoute-t-il.

Selon le SIM, les principales causes d’incendie sur l’île de Montréal sont les articles de fumeur ou les objets à flamme nue comme les bougies, la cuisson des aliments ainsi que le système de chauffage et les appareils électriques.

Plus d’infos sur
ville.montreal.qc.ca/sim
securitepublique.gouv.qc.ca/securite-incendie/

Aussi dans Actualités :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!