Créatrice du buste en bronze du père Émile-Legault, placé à l’entrée de la salle de spectacle éponyme, Arlette Saheb Niedoba expose plusieurs années de travail multidisciplinaire au Musée des maîtres et artisans du Québec (MMAQ), à Saint-Laurent.

Au-delà de la sculpture, la Laurentienne d’adoption explore la peinture, la joaillerie et les icônes. L’exposition intitulée «L’art en toute liberté» rend hommage à ce refus de cantonner son art à une forme unique d’expression.

«Il y a un défi dans chaque pièce, qui a chacune son histoire», précise Mme Niedoba.

Sa première sculpture, un double visage en bois, comme sa dernière, un grand bronze, sont présentes parmi la trentaine d’œuvres. On y retrouve aussi quelques bijoux, qui comptent des pièces en argent moulées sur des éléments naturels comme une écorce d’arbre ou une vertèbre de baleine, ainsi que des poupées de sa collection.

Du côté des tableaux, l’huile côtoie la peinture sur soie et l’acrylique. «Pour la soie, je travaille avec les deux mains, car c’est un dérapage contrôlé. Il faut que les deux couleurs s’interpénètrent», explique-t-elle.

Parcours
Née en Égypte et diplômée de l’Institut des Beaux-Arts du Caire, Mme Niedoba a émigré au Canada en 1963. «Depuis les plus petites classes, où je n’avais pas de cours d’art, je dessinais dans les marges de mes cahiers», se souvient-elle.

Également titulaire d’un doctorat en Études françaises à l’Université de Montréal, elle a fait carrière dans l’enseignement, puis au ministère de l’Éducation du Québec et à TV5, où elle a assumé la direction des réseaux éducatifs et culturels dans les Amériques.

«Elle a donné beaucoup pour la communauté et nous voulions souligner son apport», précise le directeur du MMAQ, Pierre Wilson.

Père Émile-Legault
Le buste du père Émile-Legault a été installé en 2003 dans le hall d’entrée de la salle de spectacle du boulevard Sainte-Croix. C’est son frère qui avait lancé un défi à Mme Niedoba.

«Il faut pouvoir entrer dans la psychologie de la personne, mais je n’avais jamais rencontré le père Legault. Son frère m’a fourni beaucoup de photos, pour que je le voie sous tous les angles», rapporte-t-elle.

Le prêtre de la Congrégation des Sainte-Croix et fondateur de la troupe de théâtre des Compagnons de Saint-Laurent est ainsi représenté avec ses lunettes et un col roman. La salle ainsi qu’un pavillon du cégep de Saint-Laurent portent son nom.

Avant cette première exposition au MMAQ, les œuvres de Mme Niedoba ont été présentées à la galerie d’art Richelieu sur la rue Saint-Denis et ses bijoux, chez Georges Laoun Opticien.

«L’art en toute liberté» est présenté jusqu’au 9 avril au Musée des Maitres et Artisans du Québec (615, avenue Sainte-Croix). Ouvert du mercredi au dimanche, de 12h à 17h. Informations: mmaq.qc.ca et 514 747-7367.

Aussi dans Actualités :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!