Le projet Kakehashi, qui signifie «pont», a permis à une quinzaine d’élèves de l’école secondaire Saint-Laurent de découvrir la culture japonaise. Ils ont visité les familles de jeunes du Hiroshima Jogakuin High School en février, qui à leur tour sont venus à l’école du boulevard Thiemens, en mars.

Après le tremblement de terre de 2011, le gouvernement japonais, qui finance entièrement le programme d’échange, souhaitait ramener les touristes et les jeunes dans le pays.

«C’est un projet de diplomatie publique, avec un volet politique, économique et culturel, explique Karine Pontbriand, junior research fellow à la Fondation Asie Pacifique du Canada. Les échanges alternent entre écoles secondaires et universités.»

Montréal étant jumelé à Hiroshima, les liens se sont naturellement tissés. Le choix des deux écoles s’est ensuite fait sur les recommandations de Janine Krieber, l’épouse de l’ex-ministre des Affaires étrangères Stéphane Dion, qui souhaitait faire découvrir la diversité canadienne, et celle de l’homologue japonais de M. Dion.

Apprentissages
Les 15 Laurentiens de la concentration sciences ont été choisis parmi les plus méritants.

«J’ai énormément appris sur leur culture, souligne l’étudiant de 3e secondaire, Xavier Lortie. Les Japonais sont ponctuels, tout est parfait et très carré.»

Chez nous, ces derniers ont visité la Ville de Québec et ont été invités à l’Orchestre symphonique de Montréal ainsi qu’à l’Organisation de l’aviation civile internationale, basée à Montréal. Avec la délégation japonaise au Canada, ils ont pu comprendre le rôle de leur pays ici.

«Je me souviens vraiment de la basilique Notre-Dame, du traîneau et de la tire à l’érable», explique, en anglais, Yurino Tanaka, qui aimerait beaucoup revenir un jour.

Pour leur part, les Laurentiens avaient visité le mémorial de la paix d’Hiroshima ainsi que plusieurs musées à Tokyo. «Ils sont vraiment très avancés en technologie, on a pu le vivre et le voir aussi dans un musée, avec des robots», se rappelle l’étudiante de 4e secondaire Eva Pedroso.

De manière générale, les élèves ont été très impressionnés par l’accueil et la générosité des Japonais, selon la directrice adjointe de l’école, Valérie Lussier. Ils réaliseront une bande dessinée sur leur voyage.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!