Le projet-pilote de gestion des déchets adopté cet automne au complexe résidentiel Norgate, à Saint-Laurent, est un franc succès, selon le gestionnaire. Prolongé jusqu’à juin, il pourrait marquer la fin des bacs dans ce secteur où vivent plus de 5 000 personnes.

Les locataires de trois groupes d’immeubles de la rue Ouimet ont vu leurs habitudes modifiées en novembre, avec l’installation de conteneurs semi-enfouis destinés à recevoir les ordures ménagères et les matières recyclables.

«Notre enjeu était ces changements d’habitudes des résidents, qui sont essentiellement de nouveaux arrivants, précise Jean-Marc Bélanger, le vice-président, exploitation multi-résidentie,l chez COGIR Immobilier. À notre grand bonheur, ce fut un succès instantané.»

Pour mettre toutes les chances de son côté, le gestionnaire a installé une signalisation visuelle, et l’intervenante sociale, embauchée lorsque COGIR a repris la gestion de ces immeubles il y a deux ans, a fait du porte-à-porte.

«Les locataires ont été très réceptifs, même s’il y avait beaucoup de questions au début», souligne Ruth Bazelais.

Avant d’installer ces conteneurs de 5 000 litres en face de tous les édifices, les gestionnaires souhaitent voir la réponse des habitants pendant une autre saison. La décision sera donc prise en juin.

Lors du passage de TC Media, les alentours des immeubles où se trouvent les conteneurs étaient effectivement propres. Les matières semblaient correctement triées.

«Nous n’avons plus de plaintes. La collaboration est excellente», spécifie le directeur des communications de l’arrondissement, Paul Lanctôt.

Défis
Tout n’étant pas parfait, COGIR et l’arrondissement doivent encore s’assurer que les résidents respectent les interdictions de stationnement en avant des conteneurs. Lors des collectes, ils doivent être levés, puis vidés par le dessous dans un camion.

Cette solution a été retenue dans le but de lutter contre les problèmes de vermine qui sévissaient à Norgate. Les chutes à déchets pourraient éventuellement être condamnées.

«On dirait que les gens font plus attention. La propreté attire la propreté», observe le directeur du complexe, Serge Dufresne.

Il ne lésine pas non plus sur les traitements pour venir à bout des coquerelles. Un poste à temps plein a été créé pour la gestion parasitaire. Les équipes notent une amélioration, même si elles savent que cela prendra du temps.

Avec 38 employés, COGIR juge avoir beaucoup amélioré le service à la clientèle, en plus d’effectuer des rénovations. Le taux d’occupation a augmenté et il y a moins de départs qu’avant.

Si le projet est mené à terme, cela représentera 75 conteneurs semi-enfouis installés sur les rues Décarie et Ouimet, pour un coût de plus d’un million de dollars. Lors du projet-pilote, la compagnie laurentienne CDL Environnement a été sélectionnée pour fournir des conteneurs Totem, fabriqués à Sherbrooke.

Norgate
5 000 habitants
127 bâtiments
16 appartements par bloc

Projet de conteneurs semi-enfouis
25 de 5000 L pour les déchets
25 de 5000 L pour le recyclage
25 de 1300 L pour les matières organiques*
* Non utilisés pour le moment, car pas de collecte dans les immeubles de 9 logements et plus

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!