Félix O.J. Fournier/TC Media Valerie Munger et Silvia Gallo ont créé une ligne de vêtements athlétiques qui peuvent être portés par les femmes enceintes… ou non.

Neuf mois après avoir commencé à travailler sur le design de leur ligne de vêtements sport pour futures mamans, Valerie Munger et Silvia Gallo lancent leur bébé, Matletik. Basée à Saint-Laurent, la jeune entreprise a été honorée lors de la finale régionale du Défi OSEntreprendre.

«Ce sont avant tout des vêtements athlétiques, mais adaptés à la grossesse», souligne d’emblée Mme Gallo.

La première collection d’une quinzaine de leggings et de hauts est destinée aux femmes enceintes, mais il est également possible de les porter avant et après la maternité, grâce à une taille élastique qui permet de s’adapter aux changements du corps.

«Nous voulions donner une longévité aux vêtements pour futures mamans. Nous travaillons sur le design depuis juillet», précise Mme Munger.

Les deux femmes, qui ont fait carrière dans la mode, ont réalisé que les femmes enceintes n’avaient pas accès à des vêtements athlétiques.

«Les vêtements de sport ne sont pas adaptés, notamment pour ce qui est du confort au niveau du ventre, et ceux de maternité non plus, car ils n’offrent pas des tissus avec des propriétés de performance», ajoute-t-elle.

Avec une demande autant du côté des clientes que des magasins, elles ont décidé de relever une seconde fois le défi entrepreneurial. Ayant déjà lancé il y a un peu plus de deux ans une compagnie de sacs à main vegan, sans cuir animal donc, mais de haute qualité, jeane & jax, Mme Gallo estime qu’il fut plus facile d’en partir une deuxième.

«C’est un défi en mode d’avoir du financement, note néanmoins Mme Munger. Le retour sur investissement ne se fait pas immédiatement.»

Cependant, grâce à leur première commande chez SportChek, l’équivalent de Sport Experts dans les autres provinces canadiennes, les institutions financières les ont soutenues. Leurs vêtements sont également distribués à La Vie Sportive, à Québec, ainsi que dans les boutiques de maternité Apso Bibi, dans le Mile-End, et L’enfantillon, à Laval.

Fait au Canada
Les modèles de Matletik, dont les prix se situent autour de 80 $, sont entièrement fabriqués au Canada. Idéalement, les entrepreneures aimeraient que ce soit à Montréal, mais faute de manufactures spécialisées, les vêtements sont réalisés à Toronto.

«Les gens aiment beaucoup le côté « fait ici » et veulent le produit, car il y a un manque. Il faut simplement qu’ils sachent qu’il existe», explique Mme Munger, qui travaille maintenant sur le marketing avec une agence spécialisée.

Matletik a ainsi remporté le premier prix dans la catégorie Exploitation, transformation, production du Défi PME MTL, organisateur de la finale régionale du Défi OSEntreprendre. Ajouté à l’aide du réseau Femmessor, cela leur a permis d’obtenir bourses et prêts.

«Ce sont de belles occasions de réseautage avec d’autres candidats avec lesquels nous pourrions peut-être travailler, comme Return Magic, qui propose un logiciel de retour des marchandises», rapporte-t-elle.

Les deux femmes s’affairent en ce moment à la confection de la collection du printemps prochain, qui devrait ne compter qu’un petit nombre d’items pour conserver une «image de marque».

Plus d’infos sur matletikworld.com

***

Mise à jour:
Matletik a reçu le premier Prix Catégorie Exploitation, Transformation, Production, lors de la 19e édition du Gala des Grands Prix Desjardins du Défi OSEntreprendre, le 14 juin.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!