Isabelle Bergeron/TC Media Le centre de distribution de CCM Hockey est situé sur la rue Raymond-Lasnier, à Saint-Laurent.

MONTRÉAL — L’équipementier sportif allemand Adidas se départit de sa filiale canadienne d’équipement de hockey CCM.

La multinationale a annoncé, jeudi par voie de communiqué, la vente de CCM à la société d’investissement torontoise Birch Hill Equity Partners pour la somme de 110 millions $ US dont la majeure partie sera payée au comptant.

La transaction devrait être conclue à la fin du troisième trimestre de 2017.

Cette décision s’inscrit dans la volonté d’Adidas de recentrer ses activités sur les chaussures et vêtements de sport.

CCM avait été achetée en même temps que Jofa et Koho en 2004 par Reebok, qui visait alors à établir une position dominante dans le marché du hockey, et était ensuite passé aux mains d’Adidas l’année suivante lorsque l’équipementier allemand avait mis la main sur Reebok.

Le siège social et l’entrepôt de CCM se trouvent dans l’arrondissement Saint-Laurent, à Montréal. Les usines de fabrication d’équipement sont situées à Saint-Hyacinthe et à Saint-Jean-sur-Richelieu.

L’entreprise emploie environ 580 personnes en tout, dont 500 au Canada.

CCM, qui a vu le jour en 1899 sous le nom de Canada Cycle and Motor Company, fabriquait à l’époque des bicyclettes et de l’équipement automobile.

En 1905, l’entreprise s’était lancée dans la fabrication de patins en utilisant les restes de ferraille de l’usine de vélos et de pièces automobiles.

La compagnie a fait faillite en 1983, cessant la production de vélos, mais la division des patins avait poursuivi ses activités de façon indépendante sous l’appellation CCM.

Aussi dans Actualités :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!