Johanna Pellus/TC Media

Par une lettre, un Laurentien a décidé de montrer son soutien à une résidente de Québec, Véronique Chapier, qui subit des plaintes de ses voisins pour son potager en façade. Ayant lui-même favorisé la biodiversité devant sa maison, il s’est retrouvé avec des avis d’infraction de l’arrondissement, lui indiquant que le gazon devait faire moins de 15 cm. Avec cependant une gestion écologique, qui ne nécessite pas d’arrosage, ainsi que des asclépiades, qui fournissent nourriture aux papillons monarque, et un hôtel à insectes, le résident anonyme souhaite avant tout faire sa part pour l’environnement et la biodiversité.

Si certains voisins se sont plaints de l’état du jardin, les élus assurent que la promotion de la biodiversité est compatible avec les règlements de la Ville qui ne permettent pas l’herbe trop longue. L’arrondissement fait d’ailleurs la promotion des monarques, en plus d’aménager depuis de nombreuses années des prairies, comme celle devant la bibliothèque du Boisée.

Aussi dans Actualités :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!