Patrick Sicotte/TC Media Le laboratoire Dynacare, situé dans la zone industrielle de Saint-Laurent, a ouvert ses portes à TC Media pour présenter la vaste panoplie d'analyses médicales.

Après une prise de sang ou un test d’allergie, l’échantillon prend un chemin bien précis et minuté, afin de livrer ses secrets dans un délai de 24h en moyenne. Le laboratoire Dynacare, situé à Saint-Laurent, est aussi l’un des seuls à offrir certains types d’analyses, comme un test prénatal qui permet de déceler la trisomie.

Ce type d’analyses innovantes fait partie de la filière Avenir de la société qui a des laboratoires partout au pays. Dès 10 semaines de grossesse, les femmes peuvent effectuer ce test, nommé Harmony, par un seul prélèvement sanguin. Ce processus se veut ainsi moins invasif que d’autres qui permettent de déceler la trisomie 21 et des troubles génétiques rares.

Des tests moléculaires, génétiques et de l’acide désoxyribonucléique (ADN) sont également proposés par Dynacare.

«Nous avons notamment Color qui permet de vérifier les 30 cancers héréditaires les plus communs, comme ceux du sein, des ovaires, du colon et du pancréas, explique le directeur des services au système de santé, Alex Elbaz. Un autre permet par exemple de personnaliser le dosage des médicaments en psychiatrie.»

Cependant, la plupart des analyses qui entrent au laboratoire de la rue Dobrin concernent les vérifications les plus courantes, comme le VIH et l’hépatite.

Voyage d’un échantillon
«La partie préanalytique, c’est-à-dire le prélèvement et la conservation, est primordiale pour la qualité des résultats», souligne la directrice des opérations, Janic Marotte.

Chaque échantillon nécessite un milieu de conservation bien particulier. La flotte de commis aux courriers est donc attentive à la température des glacières, tandis que les employés qui réceptionnent les tests vérifient s’ils sont conformes avant de les mettre dans des réfrigérateurs.

Ensuite dirigés vers l’un des départements, les échantillons sont traités par les techniciens. En chimie, qui inclut la sérologie (SIDA, hépatite) et les analyses d’urine, les résultats sont disponibles en 24 h. Pour les examens de coagulation sanguine, il faut être plus rapide, car certains tests sont très délicats et doivent être effectués moins de 6 h après le prélèvement.

Examiner les allergies peut s’avérer coûteux, donc les tests sont pour la plupart envoyés dans un autre laboratoire, en Ontario. Les contrats avec certains clients ont cependant amené à conserver des spécialités, comme le test d’allergie aux plumes de poulet.

La microbiologie, qui permet notamment de déceler les streptocoques, une infection bactérienne lors d’un mal de gorge, est dans une pièce à part. «Il n’y a aucun risque, assure Mme Marotte, mais nous devons maintenir une pression négative et utiliser des hottes de protection.»

Une odeur s’échappe des appareils permettant de cultiver les microbes et de les tester. En 48 à 72 h, il est ainsi possible de savoir quel antibiotique le patient devra utiliser pour venir à bout de sa bactérie.

Le laboratoire se modernise sans cesse. «C’est très positif pour nos employés quand une nouvelle technique arrive», note au passage la directrice. Un appareil automatisé permet de détecter en 12 h la présence d’infections transmises sexuellement, comme la chlamydia et la gonorrhée.

Les échantillons reçus à Dynacare proviennent directement du point de service situé sur place ainsi que ceux partout dans la province. Les cliniques Le Plein Ciel et Avicenne, à Saint-Laurent, en sont également. Le laboratoire travaille aussi avec des hôpitaux. Des essais cliniques sont par ailleurs effectués dans une partie des installations de plus de 1100 m².

Dynacare au Québec
2 500 000
Les laboratoires Dyncare de Saint-Laurent et Laval réalisent plus de 2,5 millions d’analyses chaque année.

250
L’entreprise compte près de 250 employés dans la province, dont 70 sont basés à Saint-Laurent.

40
Il est possible d’effectuer des tests dans 40 points de service pour lesquels les patients peuvent consulter le temps d’attente et s’inscrire via l’application mobile Dynacare – Net Check In.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!