«Des desserts et plus», la traduction de l’italien «dolci e più», prend tout son sens lorsque les propriétaires de la pâtisserie du boulevard Décarie expliquent leurs 15 années de service. Dolci Più est le spécialiste des gâteaux personnalisés, mais également un café-bistro, un traiteur et une boulangerie.

«Les clients viennent de partout pour nos gâteaux de mariage. Nous pouvons en faire jusqu’à 10 chaque fin de semaine en saison», indique Patrizia Sanalitro, propriétaire avec son mari, le chef pâtissier Roberto Marano.

Le bouche-à-oreille est la clef du succès pour ce type de commande, qui représente environ un quart de leurs activités. Particulièrement demandés d’avril à septembre, les gâteaux personnalisés peuvent nécessiter une dizaine d’heures de confection. Le prix est donc à la hauteur du travail, de 500 à 1500 $ pour une pièce qui ornera une table de mariage.

«Même si on commence la préparation en début de semaine, le gros du travail et l’assemblage s’effectuent du jeudi au samedi, des journées très exigeantes», raconte M. Sanalitro.

Dans le bistro, l’heure de pointe est le midi, quand les travailleurs du Vieux Saint-Laurent s’y pressent pour déguster lasagnes, quiches, pizza et paninis sur les quelques tables.

«Nos spécialités sont les repas italiens, avec des aubergines, du parmesan, etc. Nos cannoli [une pâtisserie sicilienne faite d’une coquille de pâte frite et d’une farce sucrée à base de ricotta] sont très appréciés. Nous aimons garder les traditions de nos origines», souligne la propriétaire.

Pour répondre à la demande, elle propose régulièrement de nouveaux produits, comme les cupcakes, ainsi qu’une petite sélection sans gluten ou sans sucre.

Entrepreneuriat
Alors que le chef pâtissier Roberto Marano vient d’une famille de boulangers et a toujours travaillé dans ce milieu, Mme. Sanalitro était plutôt une experte du marketing. Après 11 ans chez Bell, elle a suivi son mari pour lancer sa propre entreprise. Elle s’occupe principalement de la gestion des quelque 25 employés.

«Je ne regrette pas du tout ce choix. Bell m’a apporté une belle expérience, mais je suis très fière de mon commerce et de ses 15 ans de service à Saint-Laurent», précise-t-elle.

Être son propre patron représente toutefois son lot de défis, alors que Dolci Più ferme seulement deux jours par année. Même si l’équipe est stable, la propriétaire trouve qu’il est de plus en plus difficile de recruter des employés diplômés en pâtisserie.

L’entreprise était initialement située sur Décarie, entre du Collège et de l’Église. Le couple avait racheté en août 2002 un commerce qui faisait principalement de la vente au gros, avant de le transformer pour la vente au détail.

«J’ai étudié à Vanier, donc je connaissais un peu le quartier, et nous aimions vraiment le boulevard», se souvient Mme Sanalitro.

Dolci Più a déménagé six ans plus tard à son emplacement actuel, près du boulevard Decelles, afin d’avoir davantage d’espace autant pour les tables que les comptoirs. Une succursale a également ouvert il y a trois ans à Blainville, après en avoir eu une autre durant quelques années à Lachine.

Dolci Più est ouvert dès 8h au 849, boulevard Décarie jusqu’à 19h en semaine, 18h le samedi et 17h le dimanche.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!