Johanna Pellus/TC Media Ce type de marquage thermoplastique dure plus longtemps que la peinture.

Pour répondre à la demande de Laurentiens qui souhaitaient davantage de traverses piétonnes, l’arrondissement a effectué des marquages permanents à cinq nouvelles intersections, notamment devant des écoles.

Ce genre de marquage a une durée de vie d’environ 5 à 10 ans, car il s’agit d’un treillis thermoplastique incrusté dans la chaussée.

Deux traverses ont été créées près de l’école au Trésor-du-Boisé, dans le Nouveau Saint-Laurent. Celles de la rue Tassé, près de l’école Jean-Grou, qui étaient avant peinturées, deviennent également permanentes.

Les autres ont été aménagées à proximité de la gare Bois-Franc, sur le boulevard Keller, ainsi qu’en face du parc Alexis-Nihon, sur la rue Nantel. Seules celles prévues sur la rue des Nations et en arrière de l’école Katimavik-Hébert, sur la rue Ouimet, ont été retardées en raison de travaux de pavages.

Ces travaux avaient été confiés à l’entreprise Thermo-Design pour un montant de plus de 50 000 $.

Ce type de marquage avait déjà été effectué en 2013 et 2015, notamment autour de la station Du Collège et dans le quartier Toupin.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!