À la suite de travaux de dynamitage dans le chantier de construction du garage Côte-Vertu, de la Société de transport de Montréal (STM), des roches ont percuté des vitres du centre des loisirs de Saint-Laurent, ainsi que plusieurs autos, la semaine dernière. Jusqu’à nouvel ordre, aucun dynamitage n’est permis.

«Nous prenons l’incident très au sérieux, ainsi que les mesures nécessaires pour éviter que cela ne se reproduise. Aucun nouveau sautage n’aura lieu avant que la méthode de l’entrepreneur n’ait été revue et améliorée à la satisfaction de la STM et de nos experts», indique le porte-parole de l’organisme public, Philippe Déry.

Personne n’a été blessé à la suite du dynamitage qui a eu des impacts dans le quartier. La STM recherche encore les causes de cet incident.

Trois vitres du Centre des loisirs, sur la rue Grenet, ont été brisées. Les personnes qui se trouvaient dans la salle concernée ont été évacuées.

Les gens qui ont subi des dommages matériels seront indemnisés par l’entrepreneur EDT GCV CIVIL S.E.P., via sa compagnie d’assurances. Plusieurs ont déjà pris contact avec lui, selon la STM. En plus de revoir la méthode de dynamitage, qui devra être approuvée par la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST), le périmètre de sécurité mis en place pendant les sautages, actuellement de 35 mètres, sera révisé.

L’excavation par dynamitage avait commencé il y avait un mois à l’angle des boulevards Marcel-Laurin et Thimens. Deux détonations pouvaient être entendues chaque jour, à 9h ou à 12h, ainsi qu’à 17h.

Le garage de la STM, qui est construit au coût de 440M$, permettra, à terme, d’ajouter des espaces de stationnement pour les trains et Côte-Vertu est prévue pour 2020.

Vous vivez proche du chantier et souhaitez partager vos impressions? Contactez nouvellessaint-laurent@tc.tc

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!