Lisa Lasselin/TC Media La jeune fille au centre commercial Place Vertu afin de récolter de l’argent pour «Make a wish», un organisme qui tente de réaliser les vœux des enfants atteints du cancer.

À 17 ans, Daniela Brito a un emploi du temps de ministre. Entre le collégial et ses cours de soccer, elle s’occupe de personnes âgées au centre ABC, participe à des colloques sur l’environnement au YMCA et collecte de l’argent pour les enfants atteints du cancer.

La jeune fille d’origine colombienne est arrivée à l’âge de 3 ans au Québec. Toute petite, elle suit son père dans son bénévolat.

«Je n’avais alors que six ans quand mon père a commencé à m’emmener dans ses activités bénévoles. On aidait des personnes âgées à faire leurs courses, les emmener où elles avaient besoin», rapporte Daniela.

Pas question de flâner. L’adolescente hyperactive s’assure que chacune de ses journées soit remplie, quand elle n’est pas au sport, elle donne de son temps gratuitement. Même à l’école, Daniela participe aux portes ouvertes ou aide pour faire des emballages et recueillir des fonds.

Depuis environ trois ans, elle est membre du centre d’action bénévole et communautaire (ABC) de Saint-Laurent.

«Je voulais surtout aider les personnes âgées. Cela m’a aussi permis de rencontrer plus de Québécois de souche et d’apprendre encore mieux la culture. Les personnes du centre m’ont tellement inspirée, que cela m’a donné envie d’en faire encore plus», cède la jeune colombienne.

Des rêves
Daniela Brito est aussi membre d’un programme nommé «C-vert». Chaque semaine elle participe à des discussions autour d’enjeux environnementaux et doit trouver des solutions pour réduire les déchets, les emballages, ou lutter contre gaspillage de l’eau.

Daniela a déjà reçu un prix de Forces Avenir pour sa persévérance, qui lui financera un bac à l’université, et plus récemment elle a obtenu une médaille lors du 150e anniversaire du Canada, des mains de la députée de Saint-Laurent.

D’ailleurs, la jeune fille confie avoir plusieurs grands rêves comme voyager, faire partie d’une organisation humanitaire et peut-être même un jour devenir ambassadrice du Canada.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!