Des trottoirs pourraient être construits sur les rues de Saint-Laurent qui en sont dépourvues. L’objectif de l’arrondissement est d’assurer la sécurité des piétons.

Un changement de paradigme s’est opéré en urbanisme. Après la construction d’artères sans trottoirs dans les développements résidentiels et industriels au XXe siècle, l’administration laurentienne souhaite inciter le transport actif et ainsi, compléter ses infrastructures.

À la demande des résidents de Chameran, l’arrondissement projette la construction d’un trottoir sur le côté est du boulevard Jules-Poitras, entre l’accès à l’A-15 et le boulevard Henri-Bourassa.

«Il est à noter que le passage des piétons sur le bord de la rue forme des sentiers naturels qui témoignent de l’absence de trottoirs et de l’importance d’en construire un», peut-on lire dans un document de l’arrondissement.

Les piétons utilisent ce tronçon pour se rendre à Ahuntsic-Cartierville ou à la gare de train de banlieue Du Ruisseau.

Problèmes en hiver
Dans le secteur industriel, les employés d’Ericsson qui viennent en autobus doivent marcher sur la rue Cohen, qui n’a pas de trottoirs entre les rues Poirier et Marc-Blain.

«Ceci occasionne un sentiment d’insécurité chez les employés, surtout en hiver, quand il fait noir et/ou que des bancs de neige se forment sur les côtés de la rue», indique le rapport de l’administration laurentienne.

La construction d’un trottoir sur le côté sud de la rue est donc planifiée afin d’assurer la sécurité des piétons dans le secteur.

L’arrondissement souhaite effectuer ces travaux cet été et a demandé à la ville-centre de les prendre en charge.

Dans le Nouveau Saint-Laurent, développé depuis les années 1990, de nombreuses rues ne sont toujours pas équipées de trottoirs, malgré les demandes de la direction de l’école primaire du quartier. Le maire, Alan DeSousa, affirme cependant qu’aucun projet n’est prévu dans ce secteur pour le moment.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!