La future championne du monde en tennis pourrait être une jeune Laurentienne. À 14 ans, Annabelle Xu est classée numéro un au Québec et se taille déjà une place au niveau national. Son objectif: atteindre le même niveau que son idole, Serena Williams, qui a remporté 39 titres du Grand Chelem.

«Elle est tellement déterminée, même si son parcours n’a pas toujours été facile. Elle retourne jouer, à 35 ans, après son bébé», souligne Annabelle Xu.

L’adolescente a été initiée au tennis par ses parents à l’âge de 6 ans. Elle a tout de suite embarqué dans ce sport. «J’aime la compétition et surtout le fait d’être seule sur le terrain, raconte-t-elle. Avant, je jouais au soccer, mais je trouvais ça un peu plate de courir sur le terrain.»

Née au Québec, elle a vécu cinq ans en Chine avant de revenir dans la province à l’âge de 7 ans. Aujourd’hui en 2e secondaire Art-Sport-Études au Collège de Montréal, elle s’entraîne quatre heures chaque après-midi.

Son travail porte fruit, car elle est devenue championne québécoise en simple et en double chez les 16 ans et moins lors du championnat en intérieur, qui se tenait à Saint-Georges, en Beauce, en février.

National
À l’issue des Championnats juniors canadiens Rogers, qui avaient lieu à Vancouver début avril, Annabelle Xu s’est classée sixième joueuse de 14 ans et moins en simple. Elle est septième en double.

Elle est d’ailleurs passée près de triompher en finale avec Sarah Liu de l’Ontario, lors de la compétition vancouvéroise. Le duo s’est finalement incliné 6-1 et 7-5 face à Dharani Niroshan et Danielle Tuhten, respectivement de l’Ontario et de la Colombie-Britannique. En simple, elle fut l’une des deux seules Québécoises à passer les éliminatoires, sans pour autant accéder au tableau des finales.

«J’aurais aimé faire mieux, mais j’ai appris plein de choses, constate Xu. Je dois travailler encore plus fort, car les autres s’améliorent vite. Plus on avance, plus on joue davantage avec la tête, sur les tactiques.»

La jeune joueuse de tennis y met d’ailleurs les efforts, autant dans son sport qu’à l’école. Pour son excellence académique, elle a reçu une bourse de 4 000 $ de la Fondation de l’athlète d’excellence (FAEQ) et du programme de bourses Banque Nationale, en mars.

La Laurentienne se prépare désormais aux compétitions qui se tiendront en extérieur ce printemps et cet été. Elle participe déjà à plusieurs tournois internationaux, ce qui lui permet de découvrir de nombreux styles de jeu à travers le monde. Xu continuera de plus en plus d’y prendre part afin de réaliser son rêve de devenir numéro un mondiale.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!