Le Plan directeur des promenades urbaines, adopté par le conseil la semaine dernière, pourrait donner un tout nouveau visage au Vieux Saint-Laurent.

Les premiers exemples de cette vision sont la place Rodople-Rousseau, aménagée en 2017, et la rue Decelles, qui fera l’objet d’un projet de trois ans dès cet été pour un meilleur partage de l’artère.

Le but de l’administration laurentienne est de créer un réseau d’infrastructures vertes, alliant biodiversité et vie urbaine, dans le cœur historique de l’arrondissement.

Trois pôles d’intérêt ont été identifiés. La partie commerciale, qui s’étend des Galeries Norgate au métro du Collège, le long du boulevard Décarie, pourrait ainsi bénéficier d’un réaménagement afin de la rendre plus conviviale. La station Côte-Vertu est notamment ciblée, afin d’en faire la porte d’entrée de Saint-Laurent. Les aires de stationnement pourraient être verdies afin de lutter contre les îlots de chaleur.

Le corridor vert, entre le boulevard Marcel-Laurin et le parc Caron, englobe le boulevard Édouard-Laurin, le parc Decelles et la propriété des sœurs de Sainte-Croix. Un parc linéaire, entrecoupé de places publiques, serait ainsi au service de la biodiversité et des déplacements actifs, comme la marche et le vélo.

Le pôle artistique et culturel serait quant à lui centré autour de l’avenue Sainte-Croix et le parc Beaudet. On y trouve notamment le musée des Maîtres et artisans du Québec, la salle Émile-Legault, la bibliothèque et les deux cégeps. Des places pourraient être aménagées devant l’église et le musée, avant de redonner davantage d’espace aux piétons.

Participation
Une grande charrette d’idéation s’est tenue en 2013 afin de récolter les idées des résidents pour l’aménagement de ces promenades urbaines. Des équipes avaient effectué des visites sur le terrain et planché sur des cartes du secteur afin de dégager leurs principales préoccupations.

Le Plan directeur d’une soixantaine de pages préparé par la Direction de l’aménagement urbain et des services aux entreprises (DAUSE) de Saint-Laurent reprend les orientations initiées lors de cet événement. Il vise à long terme à relier le territoire de l’arrondissement à celui de la métropole.

«Les citoyens seront également invités à participer à toutes les futures étapes de réalisation de ce Plan, souligne le maire, Alan DeSousa. Ces promenades urbaines permettront de mieux partager l’espace public, d’augmenter la biodiversité et d’encourager les déplacements actifs, tout en mettant en valeur notre patrimoine.»

La stratégie et le calendrier de mise en œuvre dépendent de facteurs qui restent encore à préciser. Les interventions pourraient notamment être intégrées au Plan triennal d’immobilisation 2018-2021 ou à toute autre option financière possible.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!