Capture d'écran/Google Street View Une grève pourrait avoir lieu aux Résidences Soleil dès la mi-juillet.

Les travailleurs des Résidences Soleil Saint-Laurent pourraient déclencher une grève dès la mi-juillet si une entente n’est pas conclue d’ici là avec le Groupe Savoie, propriétaire de la chaîne de résidences privées pour aînés.

Une entente de principe avait pourtant été annoncée le 8 juin pour certaines résidences, mais a été rejetée par les salariés.

Les établissements de Pointe-aux-Trembles, Laval, Granby, Saint-Hilaire et Boucherville pourraient également être visés. Au total, ce sont plus de 250 salariés, représentés par le Syndicat des Teamsters affilié à la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ), qui pourraient entamer un débrayage avant la fin du mois. Chaque établissement sera libre de voter indépendamment sur une potentielle entente à venir.

«Les salaires sont les principaux points en litige», explique par courriel Stéphane Lacroix, directeur des communications et des affaires publiques au syndicat.

Le litige vise particulièrement les préposés aux bénéficiaires, mais également les employés de cuisine et d’entretien.

«Il y a disparité de 6 $/heure pour certains corps de métier entre le privé et le public. Par conséquent, nos membres désirent effectuer un rattrapage salarial», ajoute M. Lavoie, qui espère réduire l’écart à 3 $/heure.

Les salaires oscillent actuellement autour de 14 $ à 15 $/heure.

Si une grève était déclenchée, les services essentiels seraient assurés.

La direction des Résidences Soleil n’a pas répondu aux demandes d’entrevue.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!