Le potager sur le toit du IGA Duchemin à Saint-Laurent fournit désormais en direct les amateurs de fruits et légumes. Ces derniers peuvent choisir le contenu de leur panier sur une borne en magasin, avant de suivre la cueillette grâce à une caméra placée sur le toit de l’épicerie du boulevard Henri-Bourassa.

Les produits estampillés «Frais du toit» connaissant un grand succès, la famille Duchemin, en collaboration avec La ligne verte, qui gère la ferme, et IGA, a décidé de pousser un peu plus loin le concept de proximité.

«On avait déjà un écran et une caméra d’installés, on a mis un écran tactile qui permet aux clients de sélectionner leur panier», explique le copropriétaire du magasin, Richard Duchemin.

Cette borne, placée dans le rayon fruits et légumes de l’épicerie, propose un inventaire de produits disponibles à la cueillette les mercredis, vendredis et samedis matins. Si une trentaine de variétés sont cultivées sur le toit, seules quelques-unes peuvent être disponibles, en fonction de la saison.

«Nous nous limitons aux légumes qui sont faciles à cueillir, comme les tomates, le kale et les fraises, précise M. Duchemin. Il n’y a par exemple pas de mesclun, qui nécessite de ramasser plusieurs types de laitues.»

Une fois leur sélection faite, les clients voient en direct sur l’écran le cueilleur choisir leurs produits sur le toit, puis descendre leur panier quelques minutes plus tard.

Succès
L’implantation du potager sur le toit, qui le plus grand au pays sur une épicerie, est un véritable succès pour le marchand, qui en est à sa deuxième saison de vente de ces fruits et légumes cultivés à Bois-Franc.

«Nous avons multiplié par 10 les ventes de nos produits « Frais du toit » par rapport à la même date l’an dernier», souligne le copropriétaire.

Le lancement officiel du projet, il y a tout juste un an, a contribué à sa popularité, qui ne se dément pas depuis. Des visites du toit sont organisées chaque semaine pour les curieux.

Les fermiers de La ligne verte organisent sur place des brunchs et soupers, cuisinés par la chef Maurín avec ce qui pousse sur le toit.

Le IGA en vient souvent à être en rupture de stock de ses propres produits. «C’est un unique jardin, je ne peux pas aller chercher ceux d’un autre, comme nos commandes quotidiennes de l’épicerie», conclut M. Duchemin.

La borne de cueillette est en place jusqu’à la mi-août. L’équipe verra ensuite si l’idée est prolongée.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!