Collaboration spéciale Carl Ramsay Des dizaines d’élèves ont pris part, en mai dernier, au premier évènement sur la programmation à la bibliothèque du Boisé

Un club de programmation pour les jeunes de 9 à 12 ans verra le jour au mois de septembre à la bibliothèque du Boisé, à Saint-Laurent. STL Code Club, lancé par deux Laurentiens, permettra d’apprendre gratuitement à créer des jeux vidéo.

En réalisant le manque de ressources dans ce domaine dans l’arrondissement, Ronald Houde et Carl Ramsay ont décidé de monter ce projet ensemble.

En partenariat avec Code Club Canada, un projet collaboratif réalisé avec Kids Code Jeunesse, une organisation à but non lucratif basée à Montréal, la formation de deux heures sera dispensée une fois par mois par un instructeur qualifié. Il apprendra aux jeunes à utiliser le logiciel éducatif et ludique Scratch et le micro-contrôleur Micro:Bit.

«Je me suis rendu compte qu’il n’y avait pas vraiment de programme dans les écoles pour que les enfants apprennent la base de la programmation. Ils sont nombreux à jouer aux jeux vidéo, mais ils ne savent pas les créer, ce qui est plus intéressant et formateur», lance Carl Ramsay, père d’un garçon passionné de programmation.

Intérêt

Un premier évènement rassemblant près de 30 jeunes en mai à la bibliothèque du Boisé permet aux deux partenaires d’être confiants en la réussite de leur projet. «On a  bien vu qu’il y avait un intérêt pour la programmation. On veut offrir une activité gratuite pour que ce club soit le plus inclusif possible», précise M. Ramsay.

Un des buts de STL Code Club est d’encourager les jeunes à se faire des amis en partageant la même passion. «Dans les écoles, ceux qui s’intéressent à la programmation sont de très bons élèves qui ont peu de façon de socialiser avec les autres, car ils ne participent pas forcément aux mêmes activités. Ils sont isolés», souligne-t-il.

Des serveurs réservés pour les membres permettront le jeu en réseau dès l’hiver prochain. «Aujourd’hui, les jeunes jouent avec des gens un peu partout sur la planète et on ne sait pas vraiment avec qui, déplore M. Ramsay. Les enfants dans le quartier pourront jouer ensemble et les parents seront rassurés.»

À long terme, Carl Ramsay aimerait pouvoir rejoindre des jeunes plus âgés qui pourraient aider les plus petits. «Quand le codage est enseigné dans les écoles, le problème c’est qu’à la fin du primaire, ils ne le pratiquent plus. La programmation ouvre des perspectives d’emploi qui sont magnifiques», fait-il valoir.

Tous les enfants, selon lui, devraient en profiter et avoir une introduction à la programmation à l’école.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!