La Laurentienne Jia Qi Wu a découvert l’escrime à son arrivée au secondaire, au Collège Jean-de-Brébeuf. Aujourd’hui âgée de 17 ans, l’athlète est récipiendaire du programme de bourses Hydro-Québec pour son excellence académique. Le montant de 2 000 $ lui permettra de couvrir les dépenses liées aux compétitions internationales.

Déjà championne provinciale et médaillée de bronze aux Championnats canadiens cadets, Jia Qi Wu vise désormais les Championnats du monde juniors, qui se tiendront en Pologne.

«Je dois participer à plusieurs qualifications, notamment aux États-Unis et en Europe, d’ici le mois d’avril, dont une cette semaine», précise l’athlète, qui souhaite également être présente aux Championnats panaméricains, en mars.

La bourse de la Fondation de l’athlète d’excellence (FAEQ), remise lors de la 21e édition du Programme de bourses Hydro-Québec, le 19 septembre, était donc bienvenue pour la jeune Laurentienne. «J’étais surprise que la fédération ait proposé ma candidature alors qu’il y a de nombreux bons athlètes», confie-t-elle avec modestie.

Parcours
La pratique de l’escrime est liée à son parcours scolaire. «Nous étions un groupe de filles qui s’encourageait et se soutenait», se souvient Jia Qi Wu désormais au baccalauréat international en sciences de la santé.

Elle a d’abord manié l’épée et le sabre, afin de privilégier cette deuxième arme, instinctivement.

«L’escrime est un sport simple et amusant, car de combat, on veut gagner contre son adversaire», raconte-t-elle, précisant également que beaucoup de pratique est nécessaire pour atteindre une bonne technique.

Jia Qi Wu consacre environ huit heures par semaine à sa discipline, incluant des entraînements d’escrime et d’autres au gym.

Son travail, en sport comme dans les études, puisqu’elle a maintenu une moyenne de 90 % en 5e secondaire, ne l’empêche pas de s’impliquer dans la communauté.

«J’ai un peu moins de temps maintenant, indique l’étudiante au cégep, mais je fais beaucoup de bénévolat avec le Centre ABC, comme des dessins pour des cartes d’anniversaire, des événements spéciaux. J’ai aussi été assistante dans une garderie pendant la semaine de relâche.»

Installée au Québec depuis le début de son secondaire, après avoir fait son primaire en Chine, Jia Qi Wu préfère attendre avant d’identifier son futur champ d’études à l’université, puisque ses intérêts, en plus de l’escrime, sont diversifiés.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!