Plusieurs paroissiens de Saint-Laurent sont heureux. Leur curé est de retour. À la suite de leurs nombreuses demandes et d’une pétition ayant réuni 500 signatures, le diocèse de Montréal a décidé de reconduire le père Yvon Cousineau comme vicaire et coordonnateur de pastorale, même si la Congrégation des Pères de Sainte-Croix ne souhaitait initialement pas renouveler son mandat.

Les fidèles des quatre paroisses francophones de l’arrondissement qui avaient formé un comité pour dénoncer le départ du père Cousineau se disent enchantés de garder leur conseiller spirituel.

«Si le comité n’avait pas agi, le père Cousineau ne serait plus là, souligne Alain Saint-Onge, marguillier à Saint-Hippolyte. C’est ensuite le diocèse qui a fait la différence.»

L’archevêché de Montréal a effectivement décidé de proposer un nouveau titre au curé, celui de vicaire et coordonnateur de pastorale.

Nouvelle structure
Comme annoncé en juin, Mgr Roger Dufresne est devenu administrateur paroissial de Saint-Laurent, Saint-Hippolyte et Notre-Dame-du-Bois-Franc. Ces responsabilités s’ajoutent à celles de 14 autres paroisses, en plus de son poste de vicaire épiscopal du doyenné Saint-Laurent–Bordeaux-Cartierville et de 7 autres.

«Ce n’est pas la mentalité d’autrefois où le vicaire était soumis au curé», souligne Mgr Dufresne, assurant que la décision a été prise en collaboration avec la Congrégation des Pères de Sainte-Croix, compte tenu du manque d’effectifs ainsi que de l’historique et du travail du père Cousineau.

Mgr Dufresne sera 12 fins de semaine par année dans Saint-Laurent et, même si la structure change, la situation va demeurer vraisemblablement la même.

«Le père Cousineau aura beaucoup de responsabilités pastorales ainsi que quelques-unes administratives, explique-t-il. Ses mandats sont de préparer le tricentenaire, dans deux ans, et de former des laïcs, pour prévoir l’avenir, puisqu’il est âgé de 72 ans.»

Une année à la fois
«J’accepte ce poste une année à la fois, précise le père Cousineau, heureux de retrouver ses paroissiens. Je peux prendre les décisions et informer Mgr Dufresne.»

Selon lui, les messes sont toujours populaires et la plupart des bénévoles sont de retour. Ces derniers avaient en effet prévu de démissionner en bloc, le dimanche 9 septembre, si le père Cousineau n’était pas réintégré.

Cependant, le diocèse avait plaidé ne pas avoir reçu leur ultimatum et la décision avait été reportée. Cela avait donné lieu à des échanges assez musclés entre les paroissiens et Mgr Dufresne lors de cette messe dominicale.

«J’ai pu constater que les gens étaient très interpellés par le père Cousineau, qui a eu un impact important dans leur vie», en a conclu l’administrateur paroissial.

Même si le comité a obtenu gain de cause, les 15 paroissiens qui le forment souhaitent poursuivre leur mandat pour «veiller au grain».

La Congrégation des Pères de Sainte-Croix n’a pas répondu aux demandes d’entrevue des Nouvelles Saint-Laurent News.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!