Aider des jeunes de moins de 30 ans à percer le marché de l’emploi en 13 semaines est le défi lancé par le programme ActivEmploi du Carrefour jeunesse emploi de Saint-Laurent (CJE).

Ce projet d’insertion au marché du travail est un programme intensif de30 heures par semaine. Les habituant aux contraintes du marché du travail, les participants doivent être au CJE à 9 heures et partent à 16 heures. Pendant la journée, ils assistent à des ateliers pertinents à leur entrée sur le marché du travail québécois.

« On cible des jeunes à risque, soit ceux qui n’ont pas terminé l’école secondaire, ceux qui ont de la difficulté à se maintenir en emploi, ou les nouveaux arrivants qui ne connaissent pas le fonctionnement de la société québécoise », explique Vickie Brulé Beaudoin, intervenante en insertion socioprofessionnelle au CJE de Saint-Laurent.

Selon elle, le programme leur donne confiance en eux, leur permet d’acquérir les outils nécessaires pour s’intégrer au marché du travail en plus d’offrir un encadrement pour les personnes plus vulnérables, comme celles qui ont eu des problèmes de toxicomanie. L’objectif du programme est de les rendre complètement autonome. « La plus belle chose qu’une participante m’ait dit c’était que, bien qu’elle n’avait pas réussi à atteindre ses objectifs d’emploi, je lui avais donné tous les moyens pour le faire par ellemême », raconte l’intervenante.

La magie du groupe

ActivEmploi fonctionne par petit groupe de dix participants par édition. Après avoir signé un contrat, les engageant à investir 30 heures par semaine, ils doivent contribuer activement au projet en plus de faire des démarches personnelles en recherche d’emploi. Selon Mme Brulé Beaudoin, les participants se motivent entre eux et tissent des liens d’amitié. « Ils se suivent après, ça crée des liens extrêmement intéressant, car c’est des gens qui n’ont pas nécessairement de bon réseau, pas beaucoup d’amis ou de bonnes relations familiales. Ça leur permet de créer des relations stables et positives », explique l’intervenante. Cette dernière raconte qu’une participante a déjà prêté des vêtements à une autre qui devait se rendre en entretien d’embauche. Pour faire partie du projet, il faut avoir entre 16 et 30 ans, ne pas étudier où travailler à temps plein ou partiel, avoir la motivation nécessaire pour améliorer leur sort et être disponible 30 heures par semaine.

 

 

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!