Elle a les cheveux noirs, une peau basanée, et des yeux d’un bleu surprenant. Cette métisse a pratiquement toujours vécu à Saint-Laurent, mais a des racines de presque tous les continents. Casendre Paquet, 22 ans, est finaliste pour Miss Univers Canada.

Du 12 au 17 mai, elle se rendra à Toronto pour la finale nationale. C’est un revirement de situation complet pour cette jeune femme. Longtemps, elle a cru que les concours de beauté n’étaient que superficialité. L’été dernier, elle a entendu parler de Miss Québec, qui se base plutôt sur la personnalité.

«Pour moi, c’était la beauté intérieure qui comptait. Je voulais montrer aux autres qu’on peut y arriver, qu’il faut seulement persévérer. Que c’est en restant soi-même qu’on réussit», souligne-t-elle avec son accent chaleureux.

Surprise

Tout a vraiment commencé lors de son élimination à Miss Québec. Le jour même, elle a été contactée pour participer à Miss Univers Canada. «Quelqu’un avait envoyé ma candidature sans que je ne le sache. Un peu déçue d’avoir été éliminée, j’ai dit oui tout de suite.»

Douze concurrentes ont été appelées pour une entrevue après une première sélection. Six ont été choisies pour représenter le Québec.

Controverses

Récemment, Jenna Talackova, une finaliste de Miss Univers, a avoué être une transsexuelle. Elle a été disqualifiée avant d’être réautorisée à poursuivre la course. Mais la décision ne plaît pas à tous.

«Je n’ai absolument rien contre les homosexuels ou les transsexuels, mais je trouve ça légèrement injuste. On est tous des humains, mais le sujet est délicat», s’avance Casendre Paquet.

Ces styles de compétitions ne font pas l’unanimité. Hypersexualisation, dégradation de la femme et superficialité sont souvent évoqués.

«Je ne pense pas que c’est dégradant. Au contraire, ça peut mener à des choses très positives. Par exemple, mon rêve est de devenir une grande journaliste. Ça peut ouvrir des portes», exprime-t-elle.

Cependant, les concours de beauté pour jeunes enfants la répugnent. «Ça leur montre ce à quoi il faut ressembler. Ces petites filles sont habillées comme des femmes et ça leur met en tête que tout est basé sur l’apparence.»

Rester soi-même

Pour séduire les juges, elle compte se mettre en valeur tout en restant intègre. «C’est important pour moi de ne pas devenir quelqu’un d’autre.» Elle misera sur son sourire, son authenticité et son regard, car «les gens peuvent se noyer dedans, puisqu’une métisse aux yeux bleus, c’est rare».

Elle tient à rappeler qu’avoir l’opportunité de vivre une telle expérience prouve que tout est possible. «Je veux dire à tous ceux et celles qui ne croient pas en leurs rêves de continuer à persévérer.»

Pour ceux qui voudraient voter pour Casendre Paquet, rendez-vous sur le site de Miss Univers Canada: http://www.beautiesofcanada.com/muc/contestants/2012-finals/casendre-paquet

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!