Archives /TC Media Le Syndicat des professeurs de Saint-Laurent est catastrophé par l'annonce du budget Leitao.

Plus de 3300 étudiants du cégep de Saint-Laurent sont en grève depuis lundi matin. Le conseil de grève a annoncé un débrayage jusqu’au 30 mars inclusivement. Tous les cours sont suspendus sauf certains de la formation continue. Il y aura du piquetage devant le collège toute la semaine ainsi que des actions militantes.

Obtenue à la suite d’un référendum de trois jours tenu la semaine dernière, la grève a été votée à 54%. Plus de 2400 étudiants ont participé au vote sur une population étudiante d’environ 3400 personnes, un taux de participation de 70,5%.

Cette grève s’inscrit dans le contexte plus large d’une grève qui englobait près de 50 000 étudiants lundi et 40 000 pour deux semaines de plus. Ils s’opposent aux mesures d’austérité et l’exploitation des hydrocarbures.

Appui moral du syndicat des professeurs
À défaut de pouvoir donner un appui officiel aux étudiants, la présidente du syndicat des professeurs du cégep de Saint-Laurent Jo-Anne Fraser a déclaré son appui moral à la grève lundi après-midi. Le syndicat échafaudera sa position officielle mercredi lors de son assemblée générale.

«Je ne peux pas cacher que comme syndicat CSN, nous sommes contre les mesures d’austérité du gouvernement Couillard aussi. Nous-mêmes dénonçons les différentes coupures occasionnées par les mesures d’austérité. On les vit actuellement dans les cégeps», a-t-elle mentionné à TC Media.

Un référendum sur l’austérité ?
Le conseil de grève du cégep Saint-Laurent a sommé lundi matin le premier ministre d’organiser un référendum québécois sur l’austérité dans une lettre transmise aux médias. Le texte dénonce le manque de légitimité du gouvernement au niveau de l’implantation des mesures d’austérité.

«Il est inacceptable qu’un gouvernement qui n’a eu l’appui que de 29% de la population québécoise éligible à voter se permette de démanteler l’ensemble de nos programmes sociaux. Un programme d’une telle envergure aurait nécessité au minimum une consultation populaire et certainement une mention lors des dernières élections», peut-on lire dans la lettre.

La porte-parole de l’Association pour une solidarité sociale étudiante (ASSÉ) Camille Godbout pense que ce sera là une mesure qui sera intéressante à discuter à l’intérieur des associations membres de l’ASSÉ.
La direction du cégep de Saint-Laurent n’a pas retourné les appels de TC Media avant l’heure de tombée.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!