Vanessa Limoges /TC Media Près de 150 étudiants ont pris part à la manifestation qui s'est déroulée dans les rues de Saint-Laurent, mardi matin.

Les quelque 3300 étudiants du Cégep de Saint-Laurent, qui sont en grève depuis lundi matin, entreprendront des actions différentes à tous les jours. Mardi matin, ils étaient 150 à manifester dans les rues de Saint-Laurent dans le but de se rendre devant les bureaux du député libéral Jean-Marc Fournier.

Une fois la levée des cours reconnue, les étudiants qui formaient la ligne de piquetage se sont réunis pour leur Conseil de grève, lequel a lieu tous les matins. Les étudiants décident alors des actions qui seront entreprises durant la journée. «C’est plus long, mais de cette façon, on s’assure que ce soit démocratique», indique l’une des porte-parole de l’Association étudiante du Cégep de Saint-Laurent.

Ainsi vers 9h, les manifestants, escortés par une dizaine de véhicules policiers, ont emprunté le boulevard Marcel-Laurin pour se rendre devant le bureau de circonscription du parti Libéral, situé au 5255, boulevard Henri-Bourassa.

«La manifestation s’est déroulée dans le calme et les policiers étaient là uniquement pour nous aider à circuler», explique une manifestante qui préfère taire son nom.

De son côté, le député libéral Jean-Marc Fournier explique que «les étudiants, comme l’ensemble de la population, ont le droit de manifester [mais] qu’il est par ailleurs important que chaque étudiant qui souhaite assister à ses cours puisse y accéder».

Le responsable des communications à l’arrondissement, Paul Lanctot, indique «que le service de police surveille les manifestants de près et que conjointement, l’équipe de sécurité urbaine sillonne aussi les rues de Saint-Laurent, en ajoutant que jusqu’ici tout se déroule dans le calme».

 

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!