Collaboration spéciale Un client du A&W du boulevard Côte-Vertu au coin du boulevard Décarie a trouvé toute une surprise dans son mozza burger mercredi dernier.

Un client du A&W du boulevard Côte-Vertu à Saint-Laurent a eu toute une surprise mercredi, lorsqu’il s’est étouffé avec une attache à pain qui s’était retrouvé dans son mozza burger.

«J’avais gardé mon sandwich pour manger en marchant. Tout en mangeant, je me suis étouffé d’un coup, il y avait comme quelque chose d’anormal dans le sandwich. Je me suis étouffé et j’ai réussi à pousser [le morceau] et à ne pas avaler. C’était quand même assez gros. En le sortant de la bouche, je suis tombé sur un bout de plastique», mentionne Mathieu Champetier.

Il s’agissait en fait d’une petite attache à pain, qu’on utilise pour garder un sac bien fermé.

M. Champetier a tout de suite fait demi-tour pour aller se plaindre au restaurant. On lui a fait remplir une feuille de problème-clientèle et on lui a offert un nouveau trio en compensation. Il a refusé mais a tout de même été remboursé. Il n’a pas été satisfait des explications qu’on lui a fournies.

«Une personne responsable sur place m’a dit clairement : ce sont des choses qui arrivent», dit-il.
Ce dernier s’indigne que ce genre d’incident puisse se produire dans une chaîne de restauration rapide aussi importante que A&W.

«Si ce sont des choses qui arrivent, et bien je préfère que ça me soit arrivé à moi et que j’ai réussi à m’en sortir plutôt que ça arrive à un enfant. Surtout une entreprise qui fait des millions de dollars, je pense que des incidents comme ça, ça ne devrait pas arriver», mentionne-t-il.

Celui-ci est resté marqué par l’évènement et inspecte désormais chaque sandwich qu’il mange.

«Je n’ai vraiment plus envie de manger dans un ‘fast-food’. J’ai comme la phobie maintenant de regarder dans tous mes sandwiches et tout ce que je mange au cas où il y a quelque chose qui est planqué dedans. C’est bizarre cet instinct-là. Pourtant je ne suis pas quelqu’un qui est comme ça normalement. C’est quelque chose que je vais avoir toute ma vie dans ma tête», confie-t-il.

M. Champetier espère obtenir une forme de compensation et qu’il y ait des mesures mis en place pour éviter qu’un tel événement ne se produise à nouveau.

«Ce qui m’intéresserait c’est qu’ils puissent constater que c’est quelque chose qui est anormal et qu’effectivement, ce n’est pas à tous les jours que ça arrive et ça ne doit plus arriver», dit-il.

La plainte a été dirigée vers le service à la clientèle d’A&W. Malgré nos demandes répétées, personne de la maison mère n’avait retourné nos appels au moment d’écrire ces lignes.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!