Collaboration spéciale La mezzo-soprano montréalaise sera en concert à Saint-Laurent le 4 février.

La mezzo-soprano Michèle Losier revient à ses premiers amours en interprétant Shéhérazade de Ravel avec l’Orchestre Métropolitain du 3 au 6 février à Montréal, notamment le 4 à l’église Sainte-Sixte de Saint-Laurent. Après avoir écumé les plus prestigieuses scènes européennes, elle garantit qu’elle chantera de plus en plus «à la maison», au Québec.

«C’est une œuvre qui m’est très chère depuis très longtemps», précise la mezzo-soprano, qui se dit ravie de chanter avec l’Orchestre Métropolitain. Elle l’avait déjà accompagné sur des extraits de Carmen en 2007. Du côté de l’Orchestre, ils se disent «très heureux de son retour».

C’est la première fois que la mezzo-soprano travaille avec le chef Julian Kuerti et elle a «hâte de voir comment va se passer cette collaboration».

Le maestro dirigera deux autres œuvres lors de ce concert : le Concerto roumain de Ligeti et Shéhérazade de Rimski-Korsakov.

Promenade dans les rêves
Michèle Losier décrit la première pièce de Shéhérazade, «Asie» comme une «ode à tout ce qui est oriental». Les trois mélodies du cycle Shéhérazade de Ravel, «Asie», «La flûte enchantée» et «L’indifférent», présentent différentes régions, textures, saveurs et odeurs de l’Orient.

Le dialogue entre la chanteuse et l’orchestre est très important dans cette œuvre de Ravel. En s’inscrivant dans le mouvement impressionniste, le compositeur français «renvoie beaucoup à l’imagination et fait promener l’esprit dans les rêves», selon la chanteuse lyrique.

Pour les novices en musique classique, elle conseille d’étudier un peu le poème avant, pour faciliter sa compréhension, même si la musique à elle seule permet de transmettre l’amour de l’Orient. «Il faut simplement se dire qu’on s’en va entendre une chanteuse, comme on le fait pour le jazz ou la pop», ajoute-t-elle.

Parcours
Forte d’une belle carrière internationale à 37 ans, Michèle Losier précise qu’elle fera de plus en plus de concerts au Québec. Elle est passée entre autres par la Royal Opera House de Londres, l’Opéra National des Pays-Bas, le Théâtre des Champs-Élysées à Paris et le Metropolitan Opera de New York ces dernières saisons.

Après avoir étudié à l’université McGill et fait ses débuts à l’Atelier lyrique de l’Opéra de Montréal, elle est partie pour élargir ses horizons, d’abord aux États-Unis, puis en Europe. Son succès au Concours Reine-Élisabeth-de-Belgique en 2008 lui permet de percer outre-Atlantique.

Depuis l’année dernière, elle accepte plus de contrats au Québec, tout en gardant un pied en Europe. Avec la naissance de son enfant en janvier 2015, elle en profite aussi pour se rapprocher de sa famille. Elle a notamment interprété Carmen pour la première fois en août, lors d’un concert avec l’Orchestre symphonique de Montréal, qui avait réuni 45 000 spectateurs au Parc olympique.

«C’est une coïncidence, mais je vais encore être au Québec cet été», précise celle qui sera au Festival de Lanaudière et fera la Virée classique.

Avec le concert Shéhérazade de l’Orchestre Métropolitain, elle sera au Théâtre Desjardins de LaSalle le 3 février, à l’église Sainte-Sixte de Saint-Laurent le 4, à la Maison symphonique de Montréal le 5 et à la Maison de la culture Mercier le 6, à 19h30.

Informations et billets : orchestremetropolitain.com/concert-billet-detail/sheherazade

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!