Johanna Pellus/TC Media Lors de la Journée des enfants, le 2 avril, 7 000 $ avaient été récoltés.

La Grande récolte pour les enfants n’a amassé qu’un tiers de son objectif de 350 000 $. Déjà prolongée d’une semaine, la campagne demeure ouverte, dans l’espoir qu’un nouvel élan survienne ou que des promesses de dons se concrétisent pour combler les besoins alimentaires de 18 000 enfants que les Moisson de Montréal, Laval et la Rive-Sud visent à aider.

«On est très déçus, parce que les enfants de 0 à 5 ans n’ont pas d’autres options, se désole le directeur général de Moisson Montréal, Richard D. Daneau. Si on n’est pas capables de les aider, les bébés ne vont pas se lever et trouver un plan B pour se nourrir.»

Au terme de la campagne, le 9 avril, seulement 52 000 $ avaient été récoltés. La semaine supplémentaire a permis d’atteindre 105 000 $.

«On a eu une belle réaction du public, on a reçu de nombreux dons individuels et de fondations diverses, mais on a eu très peu de réponses corporatives», constate le directeur de la banque alimentaire basée à Saint-Laurent.

L’objectif de la Grande récolte pour les enfants était basé sur les demandes en denrées alimentaires pour les 0-5 ans de 86 organismes partenaires.

«La misère va être distribuée équitablement, note M. Daneau. C’est triste, car c’est toute la clientèle de ces organismes qui va en souffrir.»

Il rappelle qu’un don de 10 $ permet de nourrir 32 enfants pendant une journée.

En 2015, cette campagne conjointe de Moisson Montréal, Moisson Rive-Sud et du Centre de bénévolat et moisson Laval avait permis de récolter 247 000 $. Selon M. Daneau, une refonte de la Grande récolte pour les enfants devrait permettre de dresser une liste d’actions différentes pour l’année prochaine.

Il est encore possible d’effectuer un don en ligne sur granderecolte.com ou par téléphone au 514 344-4494, poste 222.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!