Archives TC Media Les écoles de la CSPÎ se partageront 10 M$ provenant des surplus de la commission scolaire.

Plus de 10 M$ seront redistribués dans les écoles de la Commission scolaire de la Pointe-de-l’Île (CSPÎ) au cours des prochaines semaines afin de soutenir leurs actions auprès des élèves.

Cette somme s’ajoute aux budgets courants déjà alloués aux écoles pour l’année scolaire 2016‐2017, ainsi qu’aux diverses mesures d’aide à la réussite annoncées par le gouvernement du Québec. Cette marge de manoeuvre supplémentaire est rendue possible, notamment, grâce au surplus budgétaire de 12,5 millions $ annoncé par le président de la CSPÎ, Miville Boudreault.

«Pour une commission scolaire, la gestion serrée de l’argent que lui confient les contribuables n’a de sens que si elle sert à la réussite des élèves, précise M. Boudreault. L’une des particularités de la CSPÎ — et une source de fierté — est que les surplus sont redirigés massivement vers les écoles. Les conseils d’établissement avec les directions d’école identifieront conjointement les projets où cet argent sera injecté, dans l’optique de la persévérance scolaire et de la réussite éducative de nos élèves.»

Diverses raisons expliquent ce surplus, par exemple l’optimisation des pratiques administratives qui permet d’allouer le maximum de ressources aux services directs à l’élève. Ainsi, pour l’année budgétaire se terminant le 30 juin 2016, le taux des dépenses administratives sur les dépenses totales a été de 3,62 %.

«Le plus bas taux historique enregistré en ce qui a trait aux frais administratifs», souligne M. Boudreault.

Grâce à cet apport additionnel, la CSPÎ, ses écoles et son personnel seront plus à même de soutenir l’ensemble des élèves, de progresser dans l’atteinte des objectifs de diplomation, et de s’acquitter de la mission d’intégration des élèves issus de l’immigration.

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus