Archives TC Media La surface de la glace est primordiale pour déterminer si la patinoire est bonne ou non.

Les patinoires de Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles (RDP-PAT), Montréal-Nord, Saint-Léonard ou encore Mercier font face aux mêmes aléas météorologiques mais pourtant n’affichent pas toutes les mêmes conditions.

Pour faciliter la vie des amateurs de patin, la Ville de Montréal a décidé de répertorier toutes les patinoires extérieures offertes sur l’île. En plus d’indiquer si elles sont ouvertes ou fermées, le site précise si la glace est mauvaise, bonne ou excellente.

Ce sont en fait les contremaîtres de chaque arrondissement, qui, en dehors des périodes de tempêtes de neige, vérifient chaque jour, et même parfois plusieurs fois par jour, l’état de la glace. À Montréal-Nord, les cols bleus sont chargés de l’entretien des patinoires explique Véronik Aubry, chargée de communication à l’arrondissement: «Lors des périodes de froid, où la température extérieure va permettre à la glace de rester solide, l’entretien se fait tous les jours. Les cols bleus sont chargés d’arroser, de passer la surfaceuse et de déblayer si nécessaire.»

Bonne ou mauvaise?
Pour déterminer si une patinoire est praticable ou non plusieurs critères entrent en compte. Selon un barème établi par la Ville, et que tous les arrondissements sont supposés suivre, la glace est bonne lorsqu’elle est dure, qu’elle ne contient pas de fissure profonde, et affiche une surface lisse.

Généralement, la météo joue une grande part dans l’état de santé de nos patinoires. Si les températures sont plutôt clémentes – comme c’est le cas en ce moment à Montréal – les patinoires risquent d’afficher une mauvaise condition. Pourtant, si on y regarde de plus près, le site de la Ville affiche des disparités entre les arrondissements. À Mercier–Hochelaga-Maisonneuve par exemple, toutes les patinoires sont en mauvaise état alors qu’elles sont toutes bonnes à Ahuntsic –Cartierville. Parfois, à l’intérieur d’un même arrondissement – comme Saint-Léonard, Montréal-Nord ou RDP-PAT – certaines sont en mauvaise et d’autres en bonne condition.

Au-delà du climat
La qualité de la glace dépend en fait de beaucoup de critères. À Saint-Léonard, l’achalandage et le type de structure doit être pris en compte: «L’anneau de glace du Complexe sportif Saint-Léonard présente souvent de meilleures conditions que les patinoires à bandes. Sa surface est très dure et absorbe très peu d’eau lors de précipitations. Aussi, les patinoires à bandes ont été abondamment utilisées par les enfants durant la période des Fêtes, ce qui explique également la différence de leurs conditions comparativement à l’anneau de glace», détaille Maude Chartrand, responsable des communications à l’arrondissement.

À Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles, la position géographique joue un rôle selon Hamza Rehab, contremaître de l’arrondissement: «Si la patinoire est au vent, la glace gèlera plus vite. Par contre si elle est située en zone résidentielle par exemple, elle risque d’être plus abritée et donc plus molle.»

Hamza Rehab précise aussi que certaines patinoires, sont de mauvaise condition quasiment tout le temps. C’est le cas de Daniel-Johnson. Créée sur l’asphalte de la piste de course, la patinoire doit être arrosée plus régulièrement et n’est donc bonne que pendant les grandes périodes de grand froid.

Ouverte malgré tout
Cependant, la condition de la glace n’empêche pas forcément les patinoires d’ouvrir. Même si ce n’est généralement pas la norme, certaines patinoires restent accessibles alors que leur glace est classée comme mauvaise sur le site de la Ville. Cela s’explique par le fait que parfois, le centre de la patinoire est praticable, mais pas ses coins. La bonne ou mauvaise condition de la glace n’empêche donc pas toujours les amateurs de glisser.

Aussi dans Actualités :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!