Archives/TC Media Le train de Mascouche offre 16 départs par jour.

Le train qui traverse le nord-est de l’île-de-Montréal a enregistré la plus forte augmentation du nombre d’usagers en 2016, par rapport aux autres trains de banlieue.

Le train de Mascouche a réalisé 1 650 300 déplacements en 2016, soit une hausse de 25% par rapport à l’année précédente. Reliant Mascouche à la gare centrale de Montréal, le train de banlieue dessert notamment les gares de Pointe-aux-Trembles, Rivière-des-Prairies, Anjou, Saint-Léonard/Montréal-Nord et Saint-Michel/Montréal-Nord. Il a été mis en service le 1er décembre 2014 et permet aux usagers de la couronne nord-est de se rendre au centre-ville en 65 minutes.

Hausse quasiment générale
Les trains de Vaudreuil-Hudson, Saint-Jérôme et Candiac ont respectivement enregistré 3 794 000, 3 088 300 et 1 125 600 déplacements en 2016. Soit des hausses de 2,8%, 5,6% et 3% par rapport à 2015.
Le train de Deux-montagnes reste le plus fréquenté de l’AMT, avec 7 581 600 déplacements en 2016, soit une hausse de 1.1%.

Seul le train qui relie Mont-Saint-Hilaire à la gare centrale de Montréal n’a pas connu de hausse de fréquentation l’année passée. Pour la première fois depuis sa mise en place il y a 10 ans, la ligne a enregistré une baisse de 1,4% du nombre d’usagers.

Enfin, l’autobus Express Chevrier, qui circule entre Brossard et le centre-ville a connu une hausse de 5% de sa fréquentation avec 1 601 600 passagers en 2016.

Un bon bilan
De manière générale, les trains et les autobus express de l’Agence Métropolitaine de Transport (AMT) ont enregistré une hausse de plus de 21 millions de passagers en 2016, soit 3.7% par rapport à l’année précédente. Ce qui constitue un nouveau record. Cette hausse s’expliquerait, selon l’AMT, par les problèmes de circulation engendrés par les travaux de construction de l’échangeur Turcot.

Créée, il y a plus de 20 ans, l’AMT va bientôt être remplacée par l’Autorité régionale de transport métropolitain (ARTM) pour tout ce qui concerne la planification des services de transports en commun et par le Réseau de transport métropolitain (RTM) pour l’exploitation des trains de banlieue et de l’Express Chevrier.

Un changement à prévoir.
À partir de 2020 et de la mise en place du Réseau électrique métropolitain (REM), les usagers du train de banlieue Mascouche seront contraints de changer de train pour se rendre jusqu’au centre-ville.
Actuellement, le train de Mascouche emprunte le tunnel du Mont-Royal, mais cela ne sera plus possible lorsque le REM empruntera ce même chemin. Les usagers devront donc descendre du train avant le tunnel, après la station Ahuntsic, pour monter dans le train léger à la station Montpellier et poursuivre leur route.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!