Isabelle Bergeron/TC Media Les heures de loisirs permettent aux résidents de CHSLD de socialiser.

Les loisirs et les activités sociales ont un impact positif chez les personnes âgées et le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) de l’est-de-l’île-de-Montréal a mis en place un programme afin d’améliorer la qualité de vie de ses résidents.

Le projet «Animation du milieu de vie par les préposés aux bénéficiaires» vise à offrir aux résidents de centres d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD) un quotidien agréable et enrichissant en personnalisant leurs loisirs. Une heure par jour, les préposés aux bénéficiaires organisent des activités avec les résidents selon leurs intérêts. Coiffure, danse, chant, coiffure, dessin, jeux de société, il y en a pour tous les goûts.

«Dans nos activités de loisirs régulières, on cible plus la clientèle alerte dans des activités de groupe. Là, on va chercher les gens isolés et souvent oubliés. Les préposés vont les voir dans leur chambre et leur proposent des activités selon ce qu’ils veulent et aiment», indique Amélie Gauthier, coordonnatrice à l’hébergement au CHSLD Polonais Marie-Curie-Sklodowska.

Les activités peuvent autant se faire en groupe, dans le salon communautaire, que dans les chambres des résidents.

Olga fait des casses-tête avec le préposé Waldemar.

«Nous n’imposons pas d’activité. Si un résident n’est pas intéressé par les activités de groupe, le préposé peut simplement passer du temps avec lui dans sa chambre, à lui lire un livre ou à lui vernir les ongles par exemple. C’est un moment particulier qui est créé entre le résident et le préposé», mentionne Mme Gauthier.

Lors du passage de TC Media au CHSLD Polonais Marie-Curie-Sklodowska, l’ambiance était réjouissante alors qu’une quinzaine de résidents étaient réunis au salon communautaire. Plusieurs chantaient des airs polonais, alors que d’autres faisaient des casses-têtes et des dessins accompagnés des préposés aux bénéficiaires.

«Les préposés sont très créatifs. Ça change l’atmosphère des lieux. Ça devient festif», observe Oleksandr Sudakov, chef d’unité au CHSLD Polonais Marie-Curie-Sklodowska.

«J’aime beaucoup les activités. Je suis très contente qu’ils aient lancé l’idée. Je sens que je m’engage dans ma vie et que les gens s’intéressent à moi», souligne Leokadia, résidente du CHSLD.

«Ce sont des gens qui ont besoin d’attention. Certains d’entre eux ne se rappellent par leurs enfants ou leur conjoint, mais dès qu’on commence à chanter, ils se rappellent des paroles. C’est un petit miracle», ajoute Anna, préposée aux bénéficiaires au CHSLD Polonais Marie-Curie-Sklodowska.

Avec ces activités, les employés ont remarqué une amélioration de la qualité de vie des résidents, et même de leur état de santé.

«S’ils n’ont pas de lien avec la communauté, notamment par des activités sociales, ils sont déprimés et leur santé dépérit. En socialisant, ils revivent et nous remarquons qu’ils ont besoin de moins de médicaments pour se sentir bien. Ils remontent la pente», souligne Lynne Durand, directrice adjointe de l’hébergement à la direction du programme soutien à l’hébergement autonomie des personnes âgées au CIUSSS de l’est-de-l’île-de Montréal.

«On passe d’un milieu de soin à un milieu de vie» -Amélie Gauthier

Le projet est implanté dans les 15 CHSLD du CIUSSS de l’est-de-l’île-de-Montréal.

Lauréat d’un prix
Le projet «Animation du milieu de vie par les préposés aux bénéficiaires» a remporté le premier prix au concours «aux petits soins» de l’Institut universitaire de gériatrie de Montréal.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!