Collaboration spéciale Chantal Fortin, récipiendaire du prix Florence dans la catégorie leadership en 2016.

Une infirmière du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) de l’Est-de-l’Île a été primée pour son sens du leadership par l’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec (OIIQ).

Chantal Fortin, de l’hôpital Maisonneuve-Rosemont, est la récipiendaire de l’un des huit prix Florence, la distinction la plus prestigieuse pouvant être décernée à une infirmière au Québec.

Mme Fortin, qui travaille dans le milieu de la santé depuis une vingtaine d’années, a fait partie de la première cohorte d’infirmières praticiennes spécialisées en 2005.

Avec une maîtrise en sciences infirmières et un diplôme d’études supérieurs spécialisées, elle est experte en néphrologie, une spécialité médicale visant à prévenir, diagnostiquer et soigner les maladies des reins.

Ce sont ses collègues de travail qui ont soumis sa candidature auprès de l’OIIQ, afin qu’elle soit considérée pour recevoir le prix.

«Lorsqu’on m’a appelé pour me l’annoncer j’en revenais juste pas. J’avais des petits frissons, j’étais contente mais surprise à la fois», raconte l’infirmière.

Ses réalisations
Colette Ouellet, porte-parole à l’OIIQ, explique que l’infirmière lauréate est vue comme un modèle pour la relève.

«Elle a été pionnière dans son domaine en plus d’avoir donné une voix aux infirmières auprès des instances politiques de la province. Elle a travaillé avec détermination et de façon énergique en plus d’avoir aidé à structurer son association et plusieurs autres programmes au Québec», explique la porte-parole.

Mme Fortin a été l’une des fondatrices de l’Association des infirmières praticiennes spécialisées du Québec qui regroupe aujourd’hui près de 300 membres.

Elle a présidé cette association de 2009 à 2015 et a réussi de par sa détermination et son influence à défendre les infirmières praticiennes spécialisées devant la commission parlementaire l’année dernière.

Elle est également professeure associée à la faculté de médecine de l’Université de Montréal et superviseure en milieu clinique.

Mme Fortin a aussi aidé à mettre sur pied le premier programme d’hémodialyse à domicile pour la clièntele de la Couronne Nord de Montréal

«Je vais toujours défendre, viscéralement, le rôle des infirmières praticiennes. Elles peuvent faire beaucoup de choses pour les familles québécoises si on leur donne l’opportunité de le faire», indique Mme Fortin.

Elle attribue une bonne partie de son succès au soutien de sa famille, plus particulièrement son conjoint.

«Il a toujours été là pour moi, pour m’encourager. Il a toujours compris et respectée ma profession ainsi que mes nombreuses absences en raison de mon travail», confie Mme Fortin.

Le prix sera officiellement remis à Mme Fortin le 4 mai, à l’hôtel St-James de Montréal.

 

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!