Audrey Gauthier/TC Media La facture annuelle de consommation électrique pour l'éclairage des rues et trottoirs s'élève à près de 12,9 M$ pour la Ville de Montréal. Le passage aux DEL permettrait à la ville-centre d'économiser près de 50 % de la facture d'électricité.

Après des demandes répétées de la part de Projet Montréal, les élus montréalais ont finalement décidé d’adopter un moratoire sur le projet de conversion de 110 000 lampadaires aux diodes électroluminescentes (DEL).

Le responsable du dossier du transport au comité exécutif, Aref Salem, a donné la consigne aux services de suspendre les travaux en attendant le rapport de la Direction de la santé publique (DSP) de Montréal, prévu pour l’automne prochain, sur ce type d’éclairage.

Selon des études de l’American Medical Association et reconnues par l’Organisation mondiale de la santé, une faible quantité de lumière bleue ou blanche perturbe la sécrétion de la mélatonine, ce qui peut favoriser le cancer du sein, l’obésité, la dépression, le diabète et des troubles du sommeil chez l’humain.

La Ville souhaite remplacer l’éclairage de ses 110 000 lampadaires au sodium haute pression par des ampoules DEL blanches de 4000 kelvins.

Un investissement de 110M$ qui lui permettrait de réaliser des économies estimées de 50% de la facture d’électricité et de 55% des coûts d’entretien.

Sylvain Ouellet, conseiller municipal et responsable des questions environnementales pour Projet Montréal, se réjouit du moratoire adopté par la ville-centre.

«Il était important d’attendre le rapport de la DSP avant d’aller de l’avant pour ne pas se retrouver avec des lampadaires non conformes.»

Travaux
Malgré tout, des travaux de conversion ont déjà été amorcés dans divers arrondissements.

C’est notamment le cas à Anjou, sur une portion du boulevard Métropolitain Est, à proximité des Galeries d’Anjou. Près d’une dizaine de lampadaires ont été changés.

Dans l’arrondissement de Villeray – Saint-Michel – Parc-Extension, dans le cadre du réaménagement des rues Papineau et Jarry, les lampadaires seront convertis aux DEL. Les travaux ayant déjà été approuvés.

Un moindre mal, avoue M. Ouellet puisqu’il s’agit d’artères commerciales.

«Ce qui est plus problématique, c’est lorsque nous sommes dans les secteurs résidentiels.»

Le programme de remplacement des lampadaires touche les 19 arrondissements de Montréal. Initialement, l’échéancier prévoyait que les 110 000 lampadaires seraient remplacés d’ici 2019.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!