Isabelle Bergeron/TC Media Près d’une quarantaine de scientifiques travaillent sur place en recherche fondamentale.

Approuvé pour la première fois au Canada à l’automne dernier, un projet clinique en thérapie cellulaire visant à éliminer des cellules cancéreuses donne déjà des résultats probants auprès de patients du Centre d’excellence en thérapie cellulaire de l’Hôpital-Maisonneuve-Rosemont (HMR).

Homologué par Santé Canada en septembre dernier, l’étude vise à «éduquer» les cellules d’un patient pour qu’elles puissent reconnaître et éliminer des menaces, dont le virus d’Epstein-Barr (EBV) causant des maladies comme la mononucléose, mais qui peut également causer des tumeurs mortelles chez les patients avec un système immunitaire déficient.

Jean-Sébastien Delisle, chercheur en thérapie cellulaire à l’HMR explique que depuis le début des études cliniques l’hiver dernier, deux patients ont participé au projet avec des résultats concluants.

«Cela a très bien marché pour eux, dit-il. Nous avons eu d’excellents résultats depuis le début du traitement».

Dix autres personnes devront prendre part au projet clinique au cours des deux prochaines années afin de s’assurer que le traitement est bien toléré par les patients. Le Dr Delisle explique que le traitement a prouvé son efficacité avec des cancers du sang, de la peau, des reins et des poumons dans des cas où les traitements usuels avaient échoué.

«Notre objectif en ce moment est d’étendre le champ d’action à d’autres types de cancer, y compris les cancers plus communs comme ceux du sein ou du côlon.»

«Cette nouvelle technique nous permet de donner certaines fonctions aux cellules du patient en laboratoire avant de les réinjecter. Ces cellules jouent un rôle majeur dans le système immunitaire, répondant très fortement contre le virus. Cela nous permet de cibler de façon plus précise un cancer tout en limitant les effets secondaires», indique le chercheur.

Deux ans d’existence
Mis sur pied en 2014, le Centre d’excellence en thérapie cellulaire de l’HMR fêtera son deuxième anniversaire la semaine prochaine.

Près d’une quarantaine de scientifiques travaillent sur place en recherche fondamentale pour le développement de la thérapie cellulaire et de la médecine régénératrice.

TC Média a visité les installations du centre de recherche où les scientifiques travaillent dans des laboratoires partagés se concentrant sur l’immuno-oncologie, la néphrologie et la santé de la vision.

«Ce sont des laboratoires à la fine pointe de la technologie où l’on fait des découvertes importantes à tous les jours. On peut dire que dans l’est du pays, nous sommes l’équipe la plus importante dans le domaine de la thérapie cellulaire», explique Nathalie Tessier, chef de service et opérations au centre de recherche.

À la recherche de financement
Pour une cinquième année consécutive, le centre de recherche organise un défi vélo afin de financer les activités du centre d’excellence en thérapie cellulaire.

«Nous sommes encore dépendants du financement public et institutionnel. C’est pourquoi il est important de se mobiliser et de s’investir afin de nous aider à trouver des fonds supplémentaires pour pouvoir continuer notre recherche», explique le Dr. Delisle.

L’événement qui aura lieu le 10 septembre prochain, vise à amasser un total de 75 000$. En partance du Mont Orford, ce défi vélo propose différents parcours totalisant de 44 à 149 km.

Il est possible de s’inscrire ou d’obtenir plus d’informations sur le site Facebook de l’événement.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!