Audrey Gauthier/TC Media Rachel Pouliot, directrice générale de Concertation Saint-Léonard, invite toute la population aux séances de travail.

Un an après le Grand rendez-vous citoyens du Forum de développement social du quartier, où des problématiques ont été soulevées dans quatre axes prioritaires, Saint-Léonard est prêt à définir les actions concrètes pour améliorer la qualité de vie de ses résidents.

Depuis le rendez-vous, qui s’est déroulé en septembre dernier, les intervenants de Concertation Saint-Léonard ne se sont pas tourné les pouces. Ils ont notamment fait de la collecte de données pour faire un portrait du quartier.

«Avant de se pencher sur les objectifs et sur les moyens de les réaliser, il fallait connaître les ressources déjà présentes dans le quartier qui répondent à nos enjeux», indique Rachel Pouliot, directrice générale de Concertation Saint-Léonard.

Avec les ressources connues, l’organisme est prêt à entendre à nouveau les intervenants et citoyens de Saint-Léonard sur les enjeux qu’ils ont soulevés. Toutefois, cette fois-ci, il veut connaître les changements à apporter dans le quartier et sur les moyens d’y parvenir.

Défi
Pour les organisateurs, le défi sera de mobiliser la population à participer à ces séances de travail, un an après le dernier rendez-vous du forum.

«C’est un projet collectif. Nous voulons connaître les expériences, les idées, les expertises des résidents, citoyens, organismes et institutions de Saint-Léonard. En ayant une variété d’acteurs, nous aurons davantage de points de vue et un meilleur regard sur la situation. C’est un plan de quartier et non un plan de Concertation Saint-Léonard», fait valoir Mme Pouliot.

Lorsque les idées seront proposées, de nouveaux ateliers seront organisés en octobre pour trouver des actions concrètes, quantifiables et qualifiables qui permettraient de répondre aux besoins de la population.

«Nous voulions prendre le temps de bien faire les choses et les faire correctement. C’est pourquoi nous avons organisé plusieurs ateliers», dit la directrice générale.

Par la suite, un comité de transition sera créé afin de développer un plan d’action de quartier qui sera dévoilé avant Noël. Il sera ensuite mis en œuvre au cours de l’année 2017.

Le moment propice pour changer les choses
Pour Rachel Pouliot de Concertation Saint-Léonard, c’est le bon moment pour changer les choses dans le quartier.

«Les besoins sont criants à Saint-Léonard. Les indicateurs montrent que le territoire a besoin de soutien pour se développer. Nous avons la chance d’avoir la mobilisation pour établir un plan d’action et d’avoir un soutien financier. Nous avons les moyens pour agir collectivement», affirme Mme Pouliot.

Centraide investira au cours des prochaines années un montant «intensif» dans Saint-Léonard, dans le cadre de son Projet impact collectif qui vise la réduction de la pauvreté dans 17 quartiers montréalais.

Avec le soutien financier, Concertation Saint-Léonard pourra mettre en place ces actions. D’ailleurs, Centraide a déjà alloué une somme à l’organisme pour l’embauche d’un agent de mobilisation.

«Celui-ci va nous aider à rejoindre la population et à soutenir la démarche dans l’ensemble. Il créera des liens avec les citoyens et aidera à la mise en œuvre du plan d’action. Il pourrait également accompagner les acteurs dans la réalisation des objectifs», indique Mme Pouliot.

Le montant total de l’enveloppe n’est pas encore connu.

Séances de travail

  • Le logement
    La première séance de travail se déroulera le 20 septembre, de 16h à 20h, à la bibliothèque de Saint-Léonard (8420, boulevard Lacordaire). L’enjeu de cet atelier est l’accessibilité à des logements adéquats pour les familles.
  • L’emploi
    La deuxième séance portera sur l’accès à l’emploi pour les immigrants scolarisés et qualifiés. Elle se déroulera le 21 septembre, de 16h à 20h, à la bibliothèque de Saint-Léonard.
  • La sécurité des déplacements
    Le troisième enjeu priorisé lors du Grand rendez-vous citoyen est de créer un environnement plus sécuritaire pour les déplacements actifs. Cette séance se déroulera le 26 septembre, de 16h à 20h, au pavillon du parc Ferland situé à l’angle du boulevard Laboisier et de la rue Albanel.
  • La scolarisation
    La dernière séance de travail sera en avant-midi, le 29 septembre, de 8h30 à 12h30, à la mezzanine de l’aréna Martin-Brodeur (5300, boulevard Robert). Les participants se pencheront sur la scolarisation des jeunes du secteur francophone.

Les inscriptions aux séances de travail sont obligatoires à info@concertationstleonard.com ou 514 323-1417, poste 205.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!