Audrey Gauthier/TC Media Catherine Marmen et Manon Proulx sont les deux intervenantes de milieu de Saint-Léonard .

En un an, l’intervenante de milieu Catherine Marmen a réalisé plus de 1500 interventions auprès des personnes âgées de Saint-Léonard, notamment pour des problématiques de santé mentale, d’intimidation et d’abus.

Alors qu’une personne sur cinq est âgée de plus de 65 ans à Saint-Léonard, les aînés avaient grand besoin d’une travailleuse pour les soutenir dans les situations de tous les jours et lors de périodes de grande détresse.

«Je fais le lien entre les ressources disponibles et les personnes âgées. Il y a beaucoup de services offerts pour les aînés, mais ils ne sont pas connus. C’est pour ça que j’existe», souligne Mme Marmen.

En un an, près d’un millier d’individus ont été aidés par l’intervenante, certains plus d’une fois, et parfois à la suite de maltraitance.

«Elle a déjà accompagné une dame à la cour alors que celle-ci subissait de la fraude et maltraitance de son fils», affirme l’agente sociocommunautaire Thi Truc Mai Dang, du Service de police de la Ville de Montréal, qui travaille en collaboration avec Mme Marmen.

Autre exemple, l’intervenante de milieu est intervenue dans un dossier d’intimidation dans une habitation à loyers modiques. Après des rencontres informelles entre les différents partis, la situation s’est améliorée.

Mme Marmen intervient également dans les dossiers de tous les jours, notamment pour référer des aînés aux organismes locaux ou pour les informer sur différents sujets, comme la maladie et les activités léonardoises. Parfois, elle va à la rencontre des aînés pour simplement les écouter et briser leur isolement.

En plus des interventions personnalisées, la travailleuse organise également des conférences et ateliers, dont sur le travail de milieu et la prévention de la maltraitance avec le poste de quartier 42.

Deuxième intervenante
Avec les besoins grandissants, une deuxième intervenante de milieu, Manon Proulx, a été engagée à Saint-Léonard ce printemps. Celle-ci est déployée principalement dans les habitations à loyers modiques (HLM).

«Plus d’une centaine d’aînés habitent dans les habitations Émilien-Gagnon et je ne pouvais y aller qu’une journée par semaine. Avec la deuxième intervenante, on peut rejoindre davantage de personnes», affirme Mme Marmen.

En plus de faire du travail personnalisé, Mme Proulx organise des activités de groupes et fait de l’accompagnement.

Cette aide permet à Mme Marmen de s’attaquer à un autre projet, l’aide aux plus démunis.

«De nombreux aînés vivent sous le seuil du faible revenu. Je fais du démarchage auprès des professionnels, comme les dentistes, coiffeurs et opticiens, pour tenter d’obtenir un partenariat avec eux et ainsi offrir des services moins dispendieux aux personnes dans le besoin», souligne Mme Marmen.

Les contrats de Mmes Marmen et Proulx se terminent au printemps prochain, mais pourraient être prolongés avec le renouvellement de leur subvention.

Pour joindre les intervenantes de milieu, on compose le 514 554-2666 pour Catherine Marmen et 514 226-4041 pour Mme Proulx.

Aussi dans Actualités :

Dû à un problème technique relié à la publication de publicités sur notre site web, nous avons temporairement désactivé la zone de commentaires sur le site web. En attendant que le problème soit réglé, nous invitons les lecteurs à faire leurs commentaires via notre page Facebook, soit directement sur notre mur, ou en message privé. Merci de votre compréhension et merci de nous lire!