Archives TC Media Le dossier de la conversion des terrains du parc Giuseppe-Garibaldi serait devant une impasse.

Après des mois de discussions, les signataires d’une pétition pour empêcher la conversion de terrains de soccer en terrains de balle au parc Giuseppe-Garibaldi et l’arrondissement seraient dans une «impasse».

Lors de la rencontre du 16 novembre dernier, l’administration locale a présenté son projet pour conserver la pratique du soccer libre dans l’espace vert de la rue La Dauversière, c’est-à-dire en y créant deux terrains de mini-soccer et en utilisant l’arrière-champ des terrains de balle, lorsqu’ils ne sont pas utilisés.

Des solutions qui ne plaisent pas aux pétitionnaires qui souhaitent que l’un des deux terrains demeure pour la pratique du soccer.

«Les terrains de mini-soccer sont petits et ils ne sont pas éclairés. Seuls les plus jeunes pourront y jouer. Les adolescents et adultes devront jouer ailleurs», déplore Abdelali Baka, porte-parole des signataires de la pétition de plus de 1000 noms remis à l’arrondissement en juillet dernier.

Du côté de l’arrondissement, on indique qu’avec la conversion des terrains et la création de terrains de mini-soccer, on répond aux besoins de tous les Léonardois.

«Nous allons évaluer les terrains à la fin de l’été 2017. Nous allons étudier leur utilisation et s’ils répondent aux besoins. Si ce n’est pas le cas, nous verrons ce que nous pourrons faire pour corriger les problèmes», souligne Nathalie Hébert, directrice des loisirs, de la culture et des communications à Saint-Léonard.

Les travaux de conversion des deux terrains de soccer coûteront plus 3,2 M$ partagés par la ville-centre et le gouvernement du Québec et s’inscrivent dans le Plan d’action baseball de Montréal 2015-2025.

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus