Archives La société de développement commercial et les élus demandent des dates et une planification du projet.

Les échanges flous entre Québec et Ottawa au sujet du prolongement de la ligne bleue du métro font grincer des dents dans l’arrondissement. Élus et commerçants attendent des réponses.

En marge de l’annonce du budget fédéral, la semaine a été chaotique pour le projet de prolongement de la ligne bleue du métro. La société de développement commercial (SDC) de la rue Jean-Talon Est a donc profité de la séance consacrée à l’aménagement de l’est de Montréal à l’Assemblée nationale pour réclamer des clarifications ce vendredi 24 mars.

« Le député fédéral nous a promis que l’argent était disponible. Le provincial demande à Ottawa de préciser cela dans son budget, mais le fédéral ne peut pas dire à Québec ce qu’il doit faire. On demande un éclaircissement, on veut des dates et une planification », réclame Paul Micheletti, le président de cette SDC.

Alors que le projet de revitalisation de la rue Jean-Talon Est sera présenté le 2 mai prochain lors d’une assemblée publique à Saint-Léonard, les commerçants craignent un manque de concertation entre les différents chantiers et redoutent des travaux à répétition.

« Il faut dépenser conjointement. Le projet de revitalisation va coûter entre 10 et 15 M$, celui du prolongement du métro aurait déjà coûté 40 M$. On doit savoir si cela va se faire ou non. Il ne faudrait pas faire des travaux deux fois au même endroit », précise M. Micheletti.

La SDC Jean-Talon Est estime par ailleurs dans un communiqué que le prolongement du métro est une priorité pour accompagner la redynamisation d’un quartier à fort potentiel économique et espère que ce projet attendu depuis plusieurs années sera lancé prochainement.

Les élus de l’arrondissement partagent ce point de vue et demandent aussi des précisions dans ce dossier.

Le conseiller de Ville Dominic Perri invite notamment les citoyens à se mobiliser pour obtenir des informations claires et chiffrées. « Apparemment les gouvernements y sont favorables et je suis rassuré, mais c’est dans leur intérêt de clarifier plutôt que de s’affronter avec un langage technocratique. Les citoyens doivent s’approprier ce projet pour l’obtenir. Ils doivent faire comprendre que c’est un besoin pour l’est de Montréal et réclamer des dates. Tout ce qui importe, c’est que ce projet se fasse », réagit l’élu de Saint-Léonard.

Dominic Perri ajoute que des données précises sur l’éventuelle arrivée de la ligne bleue permettront aussi de faire avancer le nouveau plan d’urbanisme de l’arrondissement.

Le député fédéral de Saint-Léonard – Saint-Michel a tenu à réaffirmer son soutien au prolongement du réseau et assure qu’Ottawa a fait sa part du travail. « On souhaite que le projet soit priorisé. L’argent est là, on ne peut pas faire plus. C’est à la Ville de Montréal et au gouvernement du Québec de lancer le projet, mais on en parle et c’est déjà une avancée », explique le bureau politique de Nicola Di Iorio.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!